E pur si muevo, que 2014 vous soit douce.

Publié le 31 Décembre 2013

E pur si muevo, que 2014 vous soit douce.

Ce soir j'ai mal, pour toutes ces anonymes, mes soeurs martyres, qui ont cru en l'homme et se sont battues, pour le séduire, le retenir, le calmer, capter son intérêt. J'ai mal pour toutes celles, comme moi, qui donneraient jusqu'à leur vie afin de croire encore, en l'Amor et en ce lien, nécessairement indestructible, sacrifié sur l'hôtel du capitalisme et des centres de profit. J'ai mal pour celles qui culpabilisent et souffrent parce qu'il ne les regarde plus, ne les écoute plus et est souvent en partance vers une autre. J'ai mal pour celles qui ne comprennent pas ce qu'elles ont fait de mal, pourquoi il est pervers, voir violent, malgré tous les efforts qu'elles font afin de bien éduquer les enfants et s'occuper des tâches quotidiennes de la maison. J'ai mal pour les toutes jeunes filles dont les premiers ébats "amoureux" sont filmés et les vidéos visionnées de pote à pote. J'ai mal pour ces jeunes (et moins jeunes) femmes libres chassées par des "hommes" qui les vident, les épuisent, et détruisent, plus ou moins consciemment, la confiance qu'elles ont en elles. J'ai mal pour celles qui se font violer et qui s'entendent dire que c'est à cause de leur comportement, à elles. J'ai mal pour celles qui sont manipulées, en tous points. J'ai mal pour celles qui se font violenter parce qu'elles s'expriment librement. J'ai mal pour toutes celles qui sont trahies par les hommes et qui ne se remettent jamais de leurs "chagrins".

A toutes, une pensée amicale ; que cette nouvelle année vous soit chaleureuse et pétillante, débordante d'ingéniosité, et que vos rencontres et découvertes précieuses soient synchrones tel un fil harmonique.

Que les mots effacent les maux, que le règne efface la peine, et enfin le serpent pourra se mordre la queue, grand protecteur de l'esprit entrelacé.

S'il m'était donné de tisser le destin de l'humanité, je vous enverrais des féministes, une poignée de frères convaincus, et un homme, un vrai sur le quel on peut compter, en tous points, afin de panser vos plaies de "guerre". Je vous aime.

"Look look the way he's fighting ..." .*.

Sororellement,

Rédigé par Cicne&Ròsa

Publié dans #Féminisme, #Féminicides, #Société

Repost 0
Commenter cet article