Éloges de la jalousie et de la fidélité.

Publié le 27 Janvier 2014

Éloges de la jalousie et de la fidélité.

Quand l'on marche sur l'Ô, importe peu d'être à contre-courant.

*** *** *** ***

Je n'ai jamais supporté les regards (ceux de mon/ma partenaire) à droite à gauche. Alors, bien sûr, je n'ai jamais vu mes parents se comporter ainsi, ni n'ai jamais entendu à leur sujet quelque histoire de trahison de l'une envers l'autre et inversement. Car oui, le mot, le gros mot est lancé TRAHISON. J'ai pris sur moi ce défaut là durant de nombreuses années, et j'ai sublimé ma souffrance tout en passant d'une relation à l'autre. Je me suis documentée sur le sujet : spiritualité, psychologie, séduction, livres, journaux, magasines ; j'ai engagé bon nombre de discussion et je n'en ai tiré qu'une seule et même réponse. Les hommes seraient ainsi. Ils auraient besoin de charmer (au minimum) afin de se rassurer sur leur pouvoir de séduction. Certaines m'on dit qu'ils étaient de grands enfants, que c'était normal. Pour le coup, je me suis toujours sentie anormale. Si cela est normal, pourquoi en souffrai-je? Si cela est normal, pourquoi, moi, quand j'aime, que je sois en couple ou non, je n'éprouve pas le besoin de me rassurer sur mon pouvoir de séduction? Pourquoi moi, quand j'aime, je ne suis pas attirée par d'autres hommes, et pourquoi la seule complicité qui me viendrait à l'esprit avec des tiers ne serait que sororelle? Car pour moi, il est naturel d'être fidèle en tous points quand l'on est amoureux. La mode est à condamner la jalousie, mais j'ai pu observer que ceux qui cherchaient à rendre jaloux intentionnellement étaient eux-mêmes fort jaloux et ne se maîtrisaient point. Or il est évident que quand l'on est sain d'esprit, on ne joue pas avec les failles de son/sa partenaire, pour quelque raison que cela soit. C'est ce qui édifie l'intimité toute légitime du couple et en fonde les bases solides. Car je vous le demande : comment être complice avec un jaloux qui s'amuse à séduire d'autres femmes sous prétexte qu'il sait que cela vous fait souffrir, que vous réagissiez ou non, et lui donne ainsi l'impression qu'il va vous attacher à lui? En réalité, c'est l'emprise que recherchent ces manipulateurs pervers et narcissiques. Et leur stratégie de domination va se développer à mesure que vous souffrez. Or, ce qui est insupportable, c'est de voir ce double jeu, de le dénoncer, d'affirmer qu'il ne vous plait pas et de s'entendre dire mais il ne s'est rien passé, tu délires. Entrer en séduction avec un tiers quand on est en couple, c'est déjà trahir. Pour vous donner un exemple, mon ex, père de mes enfants, aimait séduire. Cela ne m'a jamais plu, je le lui ai fait remarquer à de nombreuses reprises, mais, faible et lâche, il me répondait que c'était moi qui avait un problème et qu'il fallait soigner ma jalousie, voir mon hystérie (du grec ancien ὑστέρα, hustéra "matrice"). Pour le ticket d'hôtel retrouvé dans la poche de sa veste ou autres sms et e-mails, c'était une blague, son jardin secret, des leçons de vie. Il ne s'était rien passé. Réponses éhontées, manipulatrices, propos déviants et stratégies d'évitement évidents. Je n'ai jamais remis en doute ce que je voyais et ressentais, je souffrais simplement de ne m'être pas assurée de la fiabilité de cet homme, père de mes filles, avant de lui avoir ouvert mon coeur et accordé ma confiance. Cette technique, vielle comme le monde, est faillible face à la sincérité des coeurs purs dont je suis, et serait une mise en scène visant à mettre son/sa partenaire en rivalité afin de lui signifier un conflit ou de l'inviter à séduire. Hélas pour eux, moi, plus mon partenaire joue avec mes sentiments, plus je m'en éloigne et plus je me referme sur moi-même. Le fameux jeu suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis je ne l'ai jamais compris, car il m'est avis qu'un couple se construit à deux. Je préfère les joutes plus subtiles et plus romantiques.

Quand on a envie de libertinage sexuel, on l'assume et on choisit un partenaire adapté a ses idées et idéaux, pas une personne qui a des dispositions clairement et diamétralement opposées aux siennes. Je pense d'ailleurs que les vrais libertins, attirés par autre chose que les plaisirs sexuels primitifs s'assurent de faire le moins de mal possible.

Point.

Sororellement,

Rédigé par Cicne&Ròsa

Publié dans #Société, #Sexualité, #Féminisme, #Féminicides

Repost 0
Commenter cet article