Ondulations algébriques.

Publié le 26 Janvier 2014

Ondulations algébriques.

J'inspire, expirant et sans expier pour une faute que je n'ai point commise.

Ainsi, sur le fil, il est des troubles qui ne préviennent guère quand ils s'installent,

Et la psyché esquive coups durs&coups bas, trop vivifiée pour l'osmose ;

Elle se rend et joute en Muse aux mots croisés.

C'est la couleur de ses plumes qui me questionne :

J'ai lu son journal, et il est aimé.

Il y a fort longtemps que je ne m'étais guère perdue dans les jardins secrets,

Et j'ai été enchaînée. Sans passion m'a-t'il soufflé.

Mais toutes ces Elles... S'en sert-il? Et m'a-t'il vue?

Non sans éros, je lui ai fait des avances et lui ai promis la lune, à ma façon.

Je l'ai senti s'émouvoir et lui me sait sincère, mais dans un égoïsme fulgurant,

J'ai refermé son journal, il n'est peut-être plus celui qu'il prétend.

Certains sont si prompts aux plaisirs en tous points

Qu'ils rivalisent d'ingéniosité afin de piller les âmes des Dames.

Et ils ont l'air plus qu'ils ne sont. Mais je reste sur mes premières impressions.

Il m'ignore et doit avoir ses raisons que mon coeur ne reconnait guère.

Il serait donc l'un de mes frères.

Je me suis arrangée afin que, par delà les mots, il reçoive mes

Spiritual Message Service, m'importe peu qu'il ne me voit pas.

Moi j'ai vu, et su lui transmettre quelques très ors.

Plaie d'Amor n'est point mortelle, et il en aura d'autant qu'Il en rêve.

J'aurais aimé caresser ses yeux de mes lèvres, mais, d'autres s'y prendront mieux...

Il connait les règles du jeu et je sais que celui-ci va lui plaire,

Lui souhaitant de ne point se tromper de partenaire,

Car ces plaisirs, vrais, valent tout l'Or du Monde.

Sororellement,

Le tube des pervers(e)s narcissiques. Fuyons les tous, dieu a reconnu les sien(ne)s ;-)

Rédigé par Cicne&Ròsa

Publié dans #Musique et Poésie, #Trobairitz&Trobadors, #Symbolisme

Repost 0
Commenter cet article