Défier la loi de la Gravité. Pour plus de Sagesse.

Publié le 3 Février 2014

Défier la loi de la Gravité. Pour plus de Sagesse.

Tiens, ce matin, le coeur en peine, après une nuit recroquevillée sous ma couette à défaut de pouvoir me blottir dans des bras aimants (cela ne m'est point arrivé depuis fort longtemps, habituellement ce sont eux qui se blottissent contre moi .. ), j'ouvre mon facebook et lis les actualités féministes afin de me mettre du baume au coeur. Cette image m'a choquée en ce sens ou, non, je n'en avais pas pris pleinement conscience ; ou plutôt je ne le souhaitais pas. Imaginez, attendre 35 ans pour vire ce genre de Révélation (apocalyptique) au grand jour. De toute évidence, sans sophistication, ni superficialité, ne les infantilisant pas, ne cherchant pas à les dominer, ne me soumettant pas et sans sadisme que je suis, je ne leur inspire rien d'autre qu'un plan cul. A ce compte là, autant rester maîtresse de moi-même et chevaucher chez les Amazones en proie à une folie millénaire plutôt que m’enivrer et me donner, encore, à l'un de ceux qui m'attirent pour ce qu'ils sont mais qui me méprisent pour ce que je suis. Car en Amour, je ne connais guère de demi-mesure, ni de damier ou d'échiquier.

Consciente, et cela ne date pas d'hier, de ce que je vaux à ces jeux là et désormais consciente, même si cela est dur à digérer, de ce qu'ils valent eux, lâches, faibles et infidèles pour la plus part -de ceux qui sont en état de nuire volontairement- je réaffirme ma volonté des plus sincère de bâtir un monde plus Juste et plus Vrai pour les filles ainsi que les femmes, et d'Oeuvrer, selon mes possibilités et contraintes, pour le féminin, en quelque point que cela soit.

Sans l'ombre, pour autant, du mal misandre, car, dans mes mémoires, les hommes sont adorables, entiers, généreux, sincères, doux, attentionnés, sensibles, honnêtes, courageux et droits... Et ils n'oeuvrent ni ne combattent au nom de prétendus principes et du respect mais au nom de valeurs humanistes, des droits humain et de l'amour. Et ils n'utilisent pas les femmes comme des objets. Et ils savent faire la différence entre la féminité et le marketing des médias du patriarcat misogyne. Mais peut-être ai-je rêvé ...

Tiens, il faudrait que je demande à mon psy pourquoi, habituellement, ce sont les hommes qui se blottissent contre moi. Non pas que cela soit gênant en soi, mais j'aurais aimé avoir la possibilité d'intervertir les rôles, parfois, et de me sentir protégée ;-)

Sororellement,

Rédigé par Cicne&Ròsa

Publié dans #Féminisme, #Catharisme, #Société, #Sexualité

Repost 0
Commenter cet article