Praxis cathare au XXIème siècle.

Publié le 3 Février 2014

Praxis cathare au XXIème siècle.

Sans partir dans de grandes théories encombrantes résultant d'une non compréhension de l’essence même de l'évangile à savoir que dieu est amour, il me semble essentiel de souligner à travers quelques lignes quelle praxis peut revêtir et intégrer ce qu'est le catharisme.

L'erreur est de croire qu'en se réappropriant les Rites médiévaux afin de les faire siens et de les imposer tels une Règle de vie à la communauté la renforcera face à l'adversité malveillante et inquisitoriale. Les siècles ont passé et il faut impérativement évoluer avec son temps.

* Ainsi, veiller au bien, si l'on veut être efficace, juste et réaliste n'est pas être pathétique ni indifférent, les deux pièges d'une évolution psycho-affective non encore rendue à son terme. Il faut savoir agir et prendre le risque de se tromper, même contre le plus grand nombre.

* Ainsi, juger et condamner sans connaître ou vouloir imposer par la ruse ou la force quoi que ce soit à qui que ce soit est profondément sectaire et déviant. Le mieux qui soit à faire est de partager et d'échanger, les bases solides d'une communication assertive en vue d'une relation saine. Il faut savoir aimer l'autre non comme un autre soi-même mais comme une immensité à explorer et découvrir.

* Ainsi, voir le monde et la nature humaine tels qu'ils sont tout en sachant en évaluer le meilleur en vue d'une évolution commune. La rébellion pacifique est souvent génératrice de grandes effusions affectives, intellectuelles et spirituelles. Il faut savoir être hérétique, c'est à dire penser et édifier par soi-même, dans le respect des idées et idéaux des ancien(ne)s, mais pas forcément de leurs cultes, tout en cherchant la vérité.

Sororellement,

Rédigé par Cicne&Ròsa

Publié dans #Société, #Catharisme, #Religion

Repost 0
Commenter cet article