Ravissement.

Publié le 5 Mars 2014

Ravissement.

Fragile la destinée des séraphines,
Quand elles sont dévoilées
Et que les oracles
Commandent à l'insondable
Echo, immuable, de la fraternité.
Les braises maintiennent
Les éclats dans l'âtre ;
Trois pincements dans l'âme,
Et les couleurs célestes se dégradent
Jusqu'aux tons gris.
Par delà les nuages,
Les messagers vont et viennent,
Et l'emprise du temps
Laisse choir les nobles idéaux.
Les eaux clandestines
Chassent l'éther lumineux
D'un éclair roulant sur
Les coulées volcaniques.
L'ordre naît du Chaos ;
En Nadir suis l'éclat polaire,
Soulèves enfin le coeur
Et pèse au creux de la main
Le peu qu'il reste ;
Si ce n'est que poussière,
Qu'elle s'épure sur ton coeur
Fier et lourd d'ange incarné,
Fixé tel une étoile
Dans le firmament et l'éternité.

Sororellement,

Rédigé par Cicne&Ròsa

Publié dans #Musique et Poésie, #Trobairitz&Trobadors

Repost 0
Commenter cet article