Fhaine : fascisme et inquisition liberticides et fratricides, il semblerait que les Européen(ne)s soient en manque de croisades ...

Publié le 25 Mai 2014

Fhaine : fascisme et inquisition liberticides et fratricides, il semblerait que les Européen(ne)s soient en manque de croisades ...

Ce sont les intégristes cathos, oui oui, les mêmes qui mènent les droites extrêmes du Printemps dit Français et de ses multiples ramifications qui doivent bondir de joie et se féliciter des résultats des Européennes à l'heure qu'il est : bye bye droit des femmes, laïcité, fraternité, égalité, mixité culturelle, tolérance, ouverture et bon jour pour le nazisme, le racisme, la misogynie, l'homophobie, l'antisémitisme, l'eugénisme, l'élitisme ... la perversion narcissique et le délire de toute puissance servant ce parti haineux, et celles et ceux qui revendiquent d'en être. Car avec eux, ce ne sont pas les voiles ou les mariages forcés le problème, mais les boucaques et les nègres qui pillent les aides sociales de la France, bien souvent. Ce n'est pas le viol le problème, mais la longueur de la jupe ou le décolleté de la victime, bien souvent. Ce n'est pas l'holocauste le problème, mais tous ces juifs qui alimentent des réseaux d'influences souterrains et ont main mise sur l'économie Française, bien souvent. Ce n'est pas l'inégalité des salaires entre femmes et hommes, le problèmes, mais les féministes qui détruisent la cellule familiale en encourageant les femmes à s'émanciper, bien souvent. Ce n'est pas les injustices que vivent certain(e)s homosexuel(le)s le problème, mais simplement qu'ils ont une sexualité contre nature, bibliquement impardonnable. La liste est longue, mais vous la connaissez au moins aussi bien que moi.

Ce soir, je discutais avec la veilleuse de nuit, une Européenne d'une 50aine d'années au sujet du résultat catastrophique des élections. Elle me disait, confiante, voir un brin hautaine : "ah ben cela veut dire qq chose" ou "autant les essayer tous, on verra ce que ça donne" ou "moi je pense qu'au point où en est la France, ça ne changera rien" ou "mais c'est l'Europe, pas la France", "ce sont tous les mêmes, des menteurs et des manipulateurs", "avant qu'ils ne s'activent, on passera à d'autres élections", "ils vont passer du temps à guerroyer entre eux, on ne s’apercevra pas de leur passage" , "des aides sociales il y en aura toujours"(...). Bref, une réponse à toutes mes objections, réponse d'un banal et d'une superficialité assez hallucinante. Des fois, mieux vaut la fermer. Moi j'avais jusque là perdu le gout de la politique -quoi que l'ai-je réellement déjà eu?- ne croyant plus aux partis traditionnels tels qu'ils sont présentés aujourd'hui : la manipulation des masses ainsi que la langue de bois m'ont dégoûtée de la télé ainsi que des urnes, voir de la justice. Entrain de me reconstruire, de reconstruire ma famille, loin de chez "moi", dans un logement de 25 m2 pour trois après moult expériences traumatisantes et une grosse erreur de traitement ; bref, au moment où j'ai voulu aller m'inscrire sur les listes, -le dernier jour- je me suis rendue compte que je n'avais pas d'attestation d'hébergement, document que l'on ne pouvait me fournir dans l'instant... Je me suis dit "tant pis, pour les prochaines élections, quand tu seras, enfin, chez toi.'. Ben je regrette d'avoir enflé le taux d'abstention maintenant, et me promet de ne plus, mais alors plus jamais m'abstenir. D'autant qu'il y avait une liste "Féministes Pour une Europe Solidaire".

Bon bref, après le rude combat qu'on mené les féministes pour que les femmes puissent voter, j'ai honte ce soir de n'avoir pas fait mon devoir ; au diable mes circonstances atténuantes. Plus jamais...

J'emmerde, j'emmerde, j'emmerde qui?

Sororellement,

Rédigé par Cicne&Ròsa

Publié dans #Société, #Féminisme

Repost 0
Commenter cet article