Sophie Wallerstein, philanthrope de Gascogne.

Publié le 16 Août 2014

Sophie Wallerstein, philanthrope de Gascogne.

Il y a à Arès, paisible station balnéaire du Bassin nord, une magnifique propriété jouxtant la clinique, ancien aérium pour les enfants malades défavorisés, fondé par Sophie Wallerstein, philanthrope, en front d'Océan et sous les pins, - amoureuse qu'elle en était- en 1894. Sa vie fut oeuvre de bienfaisance, et j'avais eu la chance de visiter la propriété ayant un jour fortuitement rencontré le jardinier. Son frère, Louis Emile Javal, membre de l'Académie de Médecine, Directeur du laboratoire d'ophtalmologie à la Sorbonne, député de l'Yonne, dont la volonté était de soigner le strabisme de sa jeune soeur dira modestement «Je n'ai jamais été qu'un troubadour ». Dommage que les fonds manquent pour rénover et ouvrir les lieux dans une continuité honorant la mémoire de la Dame. Allez savoir pourquoi, ce lieu ainsi que cette famille me touchent au plus haut point, moi qui ne suis pas du coin et qui n'y ai vécu que deux ans .... Je lui ai donné le sobriquet de "The Wall" car, Juive, elle a légué ses biens à la croix rouge pendant la guerre par crainte pour sa propre vie et pour mettre la Fondation à l'abri ; le site à permis de cacher, aussi, des enfants juifs (et même Juliette Greco) pendant la guerre. Je trouve que cette chanson des Pink Floyd chantée par des enfants lui va à mer vieille.

Ah si j'étais riche!

Sororellement,

Sophie Wallerstein, philanthrope de Gascogne.

Rédigé par Cicne&Ròsa

Publié dans #Figures féminines, #Occitanie

Repost 0
Commenter cet article