D'une artifex à l'autre.

Publié le 6 Décembre 2014

D'une artifex à l'autre.

Étrangement, je ne veux pas de toi, mais je t'attends ;
Je t'attends comme se seraient perdus deux amants,
Je t'attends au crépuscule, l'oeil lucide sur mon céans,
Je ne veux pas de toi mais je t'attends, impatiemment.


Qui seras-tu, d'où viens-tu? Quelle aura été ta vie?
Sauras-tu t'approprier le rythme effréné de mes envies?
Apprivoiser mes vieux démons et ma douce folie?
T'adapter à mes oraisons, mes ennemis?


Il y aura les cicatrices, celles que tu verras, sur mon corps,
Et les invisibles, celles de feu mon âme, ô triste sort,
Qui l'a vue s'éloigner et se perdre dans l'athanor?
Le Temps seul pouvant transformer le plomb en or.


Je te vois bienveillant, tendre et tes attentions,
Me libéreront de ces longs mois d'hibernation,
Sur des mélopées exquises, alors nous écrirons,
Notre histoire à la plume, le coeur au diapason.


Mais comment te reconnaître je n'ai pas de cadran,
Sois certain que je ne te regarderai pas vraiment ;
Je ne scille plus, même à l'ombre du prince charmant,
Je ne sais de ta vie ... si tu es artifex et seul artisan.


Il y aura les cicatrices, celles que tu verras, sur mon corps,
Et les invisibles, celles de feu mon âme, ô triste sort,
Qui l'a vue s'éloigner et se perdre dans l'athanor?
Le Temps seul pouvant transformer le plomb en or.


M'attacher sera difficile, aujourd'hui j'ai deux enfants ;
Des années de souffrances invincibles, jusqu'à présent,
Qui noircissent un peu tout ce que je regarde, absorbant,
Les joies simples que je redécouvre enfin, secrètement.


Mais je sais que tu es mon accroche-coeur, mon aubaine,
Le démon de minuit de ma crise de quarantaine,
Que j’oublierais mon sol désolé par tant de haine,
Mon émoi me rendra de ces instants souveraine.


Il y aura les cicatrices, celles que tu verras, sur mon corps,
Et les invisibles, celles de feu mon âme, ô triste sort,
Qui l'a vue s'éloigner et se perdre dans l'athanor?
Le Temps seul pouvant transformer le plomb en or.

Sororellement,

Spéciale dédicace à mon ex, et non, ce n'est pas lui que j'attends ;-)

Rédigé par Cicne&Ròsa

Publié dans #Musique et Poésie, #Trobairitz&Trobadors

Repost 0
Commenter cet article