La souffrance est inutile...

Publié le 20 Décembre 2015

La souffrance est inutile...

Je ne comprends pas, je ne comprends pas comment on peut faire souffrir quelqu'un consciemment ou le laisser souffrir quand on a la possibilité de l'apaiser. Je ne comprends pas d'où vient cette propension de l'être humain à honorer, glorifier, sanctifier la souffrance. La crucifixion? Il est vrai que certains adorent la croix, tandis que d'autres, comme les cathares, la considéraient comme un instrument du diable. Elle est le mal. La souffrance, c'est le mal. Or combien sont convaincus que l'on peut faire avancer ou aider quelqu'un, que l'on peut -voir même doit !- faire un mal pour un bien? Et tous ces coups, ces paroles incisives que nous infligeons à nos enfants sous couvert d'éducation alors même que les dernières connaissances sur le cerveau dévoilent que les paroles humiliantes par exemple détruisent les neurones des enfants? Cette inclination au sadisme d'où vient-elle? Nous endurons ce monde, nous, êtres empathiques et compassionnels, mais comment faire afin d'alléger le poids de la souffrance qui nous anime et anime autrui? Comment appliquer une éducation parfaitement bienveillante quand on a soi-même été très malmené? Comment avoir des relations interpersonnelles parfaitement saines et équilibrées alors même que certain-e-s n'ont la sensation d'exister qu'en écrasant/humiliant/dévalorisant/rabaissant autrui, trop préoccupé-e-s par l'image qu'ils donnent que par ce qu'ils sont réellement? Quels chemins délivrent de la souffrance, et quels autres de la violence? La spiritualité, La philosophie, L'humanisme? Quels chemins, encore, égarent vers l'égoïsme et le narcissisme?

Aussi, ayant été à vif ces derniers jours et puisque cette période de l'année y est propice, je médite sur Angérona, la patronne du solstice d'hiver, ancienne déesse Italique donc peut-être Étrusque. Elle était la déesse du silence et de l'initiation qui apaisait les maux intérieurs ... Donc il y aura un peu d'elle dans mon Hypocras solsticial ;-)

Sororalement,

Rédigé par Cicne&Ròsa

Publié dans #Société, #Féminin Sacré, #Spiritualité

Repost 0
Commenter cet article