Publié le 9 Novembre 2014

CES FEMMES QUI ONT FAIT L'HISTOIRE...Aliénor d'Aquitaine

La plus piquante des reines de France est Occitane. Petite fille de Guillaume IX, Duc d'Aquitaine et de Gascogne, premier troubadour connu, et Languedocienne par sa grand-mère Philipp(e)a comtesse de Toulouse, Aliénor aurait donc voulu prétendre à ce Comté ; mais non, dans toute sa grandeur, mon intrigante préférée fut tour à tour reine de France puis d'Angleterre, personnage hautement sulfureux dans l'inconscient collectif, car souvent pointée du doigt par les hommes, notamment les prélats qui l’entouraient ... et dieu sait que le sort des femmes au moyen âge n'est pas à envier, même celles de son rang, considérées comme de simples monnaies d'échange dans des stratégies politiques et financières qui menaient au mariage, voyant les femmes (vous avez lu femmes, mais rappelons ici qu'Aliénor fut donnée en première noce à Louis VII à l'âge de 15 ans) libres de ... se soumettre de l'autorité du père à celle de l'époux. Louée par sa cour de troubadours et trouvères qu'elle protégeait, nous ne savons rien cependant sur son physique, pas même la couleur de ses yeux ou de ses cheveux, si ce n'est qu'elle était très belle, auréolée de ses multiples talents qui devaient lui octroyer un charme insaisissable, rebelle et artiste dans l'âme, son intelligence fine lui allouant de surcroît un magnétisme inégalable. Femme politique à la poigne de fer, son gout prononcé pour le pouvoir et les mondanités évoluera au fil des ans, la laissant tantôt frustrée ne pouvant pas gérer le duché d'Aquitaine qu'elle apportait en dot, tantôt épanouie dans le rôle -fort tardif- de régente de son fils "au coeur de lion", protecteur, lui aussi, des troubadours et faiseur de rimes.

Si son épopée vous inspire, laissez-vous embarquer sur les flots par l'Ensemble Tre Fontane, "Musiques à la cour d'Aliénor d'Aquitaine", et découvrez des compositions de troubadours et trouvères l'ayant connue.

Je terminerai avec un extrait de "Sang Royal", une prose déjà publiée sur ce blog :

"Pour m'être rebellée je perdis 16 ans de ma vie en prison,
Peine levée par mon bien aimé fils Richard au Coeur de Lion,
Scandaleuse et séductrice sont des traits qui souvent reviennent,
Quand il est question de l'insoumise et indomptable Reine,
Mes affaires de coeur semblant alors primer sur mon courage,
Déterrez donc mes qualités afin de me rendre hommage,
Faites de moi une femme libre, aussi précieuse qu'un diamant,
Ayant transmis fougue et rébellion au peuple Occitan."

Sororellement,

Voir les commentaires

Rédigé par Cicne&Ròsa

Publié dans #Figures féminines, #Féminisme, #Occitanie

Repost 0