Publié le 29 Avril 2017

Oui. 

 

La maternité, ce bagne.

 

Il y a 10 ans, j'étais simple commerciale, dans la pub, et je gagnais ev 2000€ nets, j'avais un véhicule de société, une carte essence illimitée, un tel avec forfait 3h + mutuelle aux frais de l'entreprise, des tickets restos. J'étais célibataire. Les Jeudis soirs, c'était bringue et pastas/dessins animés à 5h du mat' (je bossais pour un hebdo, les Vendredis, on corrigeait les pubs donc on ne voyait pas de clients). La belle vie, vraiment, quand j'y repense. A 25 ans, j'étais libre, mais pétrie de doutes et de complexes. Si j'avais su ... j'aurais fait carrière.

 

Aujourd'hui, je suis précaire. Seule avec mes deux filles de 6 ans et demi et 8 ans. Après les violences conjugales, physiques et psychologiques que j'ai subi. Après être passée pour folle et maltraitante. Après la psychiatrie, la séparation de la chair de ma chair. Après m'être retrouvée, à cause du père de mes filles, sdf. Après le foyer. Après avoir accepté d'être exploitée en tant que cheffe de publicité pour sortir du foyer, et récupérer mes filles. Après avoir pris 50 kilos, être devenue diabétique, hyper tendue, je suis précaire. Mais j'ai de la chance. Aujourd'hui, j'ai un logement social avec un jardin, dans ma ville le bus est gratuit (ma voiture m'a lâché) et j'ai un arrêt juste à côté, j'ai le droit à l'Auberge du coeur (deux grands cabas par jour pour 1,20 € pour 3), j'ai le droit à des billets de train gratuits sur ma région, des tarifs en fonction de mes ressources pour les activités périsco dont la municipalité est pourvue (centre équestre, conservatoire de musique, école d'arts plastiques, école des sports, théâtre), le musée propose des ateliers enfants gratuits, les animations de noel, dont les manèges, le sont aussi. Une ville de gauche quoi, vraiment. D'ailleurs, on n'est pas très loin de Bordeaux, j'ai eu des RV,pour des postes de cheffe de pub : Cdiscount, les Pages Jaunes, entre autres. Je n'y suis pas allée. Les trajets, on est à 40 mn. Puis j'ai pas envie du stress, je suis seule, pas envie de faire retomber la pression sur mes filles après le taf, les courses, le ménage, les devoirs, les repas. Oui mais il y a 10 ans, j'avais une vie sociale, riche. Et une vie professionnelle ... intense. Et je pouvais tout payer, moi-même. Il y a 10 ans, j'avais une vie. De femme. Aujourd'hui, je connais que les joies -et les sacrifices-, de mère. Je ne veux pas "refaire" ma vie. Je ne pourrais rien payer, rien partager. Un resto? je peux pas. Un week-end? Je peux pas. Un pot? Ca dépend à quelle heure, j'ai mes filles, demain il y a école, je n'ai pas les moyens de les faire garder. Faire un cadeau? Pas plus. Bon là au moins, j'ai plein d'idées pour les attentions d̶é̶b̶i̶l̶e̶s amoureuses. A ce propos d'ailleurs, les hommes semblent mieux comprendre que les femmes, cette fierté-là. Me faire entretenir? OMGoddesses, quelle horreur. C'est ça que veut le FN. Des femmes au logis. Qui s'occupent de la marmaille. Un papa, une maman. C'était le slogan de la manif pour tous. De La Rochère et Boutin invitent d'ailleurs leurs ouailles à rejoindre Le Pen. Je dois représenter l'archétype de Lilith à leurs yeux, moi qui ai eu tant d'amants, et même une amante. Moi qui ne veux pas me marier, qui me suis faite débaptiser. Moi qui souhaite me faire ligaturer les trompes, pour baiser en paix. Moi qui suis culturellement cathare et d'inspiration dianique. Libertine d'esprit (et non, ce n'est pas sexuel). Je dois rentrer dans le droit chemin, et me laisser mourir. Les hommes dans leur rôle, les femmes aussi. Les femmes n'existent pas. Leurs désirs non plus.

 

Non, leurs câlins, leurs bons résultats à l'école, leur bon comportement en société, leur esprit avisé, ça ne me nourrit pas assez, je n'en suis pas fière au point que cela me suffise. Leur père baise, voyage, fait de SES bateaux, travaille, est libre de tout mouvement, lui. Mais il est instable et dangereux, pour elles. Je les adore, hein, que ce soit dit. Mais avec elles aussi, souvent, je peux pas, payer.

 

Bienvenu.e.s en patriarcat.

 

Avec sororité,

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Cicne&Ròsa

Publié dans #Féminisme, #Société, #Religion, #Féminicides

Repost 0

Publié le 23 Avril 2017

Si la dite gauche qui nous gouverne était réellement de gauche, elle aurait appelé à ce que Mélenchon ou Hamon s'effacent au profit l'un de l'autre me semble-t'il, à s'unir, c'est ce que je me suis d'abord dit. À  moins que ce ne fut perdu d'avance et que cette option n'avantage trop Fillon ; peut-être n'ont-ils pas voulu prendre le risque d'un second tour LP-Fillon, sachant que Macron est sous l'aile de Hollande et d'autre vieux loups du PS? Est-ce que Macron est un pur produit "marketing" de lutte contre le FN? Il y a des chances en y réfléchissant bien. Je voterai donc Macron et vais éplucher son programme, même si je ne suis pas sûre que son imprégnation catholique (il aurait étudié chez les Jésuites, dont est aussi issu le Pape François) puisse correspondre à mes attentes et aspirations de femme [ayant envie d'être] libre, et que je ne suis pas non plus intimement convaincue qu'ils ne soient pas en Croisade contre l'hérésie, ce qui serait une bien triste nouvelle pour moi qui suis en reconquista ... de ma propre vie, et de rien d'autre. C'est qu'ils sont très soudés, ces gens là! Cependant, (suivez mon regard), si j'en pense quelques uns certes [très] égoïstes, centrés sur leurs propres intérêts, je doute qu'ils soient réellement animés de malveillance, contrairement à d'autres dont on sait pertinemment qu'ils sont haineux et méprisants pour différentes franges de la population. Je voterai de sorte à ce que l'alliance Poutine-Le Pen-Trump, raciste, misogyne et homophobe, humiliant les pauvres (entre autres) ne voit pas le jour, car ils manipulent leurs masses respectives (leur porte d'entrée est le racisme) qui prodigueront la violence de façon tout à fait décomplexée, et je préfère donc, fada que je suis, croire aux fées de ce gouvernement qui par stratégie fait (je rêve?) tampon dans cette putain de guerre idéologique plutôt que de sombrer en désespérance parce que les humanistes n'ont finalement parlé ... qu'aux humanistes, et qu'ils étaient trop peu nombreux. Mais y aurait-il encore des humanistes laborieux et complexés qui s'ignorent?

 

Je sais qu'en ce moment même où je me sens fébrile (félibre? fée libre?) les mémoires "graaliennes" d'Otto Rhan le nazi, si proche d'Hitler et pourtant si cher à certains catharisants hantent mon petit pays d'Oc aux créneaux dentelés et aux vieilles pierres dorées ; je sais aussi que les propagandes des droites extrêmes concernant notamment les réformes touchant à l'éducation et à l'égalité se sont enfoncées dans les esprits comme de la glace à l'Italienne, mais j'en appelle à la Cortesia que défendaient -aussi- nos faydits pendant la Croisade contre les Albigeois, larguesa, valor, onor, convivéncia et paratge, valeurs qui ont fondé la réputation du bien vivre ensemble en Occitanie -car oui, non seulement cathares et catholiques vivaient en paix, mais il en était de même entre les chrétiens, les musulmans et les juifs, ou les riches et les pauvres-, et qui ne peut d'aucune façon se fondre dans l'intégrisme religieux lové tout contre l'inquisition, elle même main dans la main avec les droites extrêmes... Je le rappelle, encore une fois, ici : La Manif Pour Tous, qui a lancé Le Printemps Français, est menée par les intégristes religieux de CIVITAS et consors, groupuscules qui ont coalisé avec les droites extrêmes et que la très controversée Boutin appelle désormais publiquement à voter Le Pen. Ce mouvement a de multiples tentacules et fut formé sous Ratzinger, le Pape Benoît XVI, issu des jeunesses hitleriennes et de la Congrégation pour la doctrine de la foi, c'est à dire l'inquisition. Soulignons que le choix de l'alias "Benoît" n'est pas anodin : c'est aussi celui qu'avait choisi l'inquisiteur Jaques Fournier, à l'origine des persécutions contre nos amis les dits cathares du Languedoc, quand il devint Pape, en 1334. Ne nous y trompons pas, ces manif contre l'égalité des droits sont des persécutions, pensez-y.  Les oisillons de LMPT n'hésiteront pas, après avoir plébiscité Fillon, cet autre représentant des droites extrêmes, à suivre Boutin chez Le Pen, au nom des racines dites chrétiennes de la France. Rien de tel pour lutter contre "l'islamisation du pays" qu'is dénoncent... Donc si je comprends le pourquoi du ni-ni, je ne suis pas sûre que, stratégiquement parlant, ce soit une aubaine ..

 

N'oublions pas que le FN est le pire ennemi des droits des femmes, de la liberté -de pensée, d'expression, de mouvement, d'être-, de la paix, de la diversité, et de la culture. Rien que ça. Eux ne feront pas dans la dentelle, et s'ils doivent écraser le peuple, en le divisant (ce qui est déjà le cas actuellement avec la manipulation de l'information, fake news aidant, et pourtant ils ne sont pas au pouvoir - sospir) ils n'y réfléchiront pas à deux fois, sous prétexte de sécurité nationale, voir internationale. La théorie de la grande invasion ne préparerait-elle pas le terrain à la guerre, tout simplement? Qu'est-ce que sacrifier un (des) peuple(s), pour certaine.s, dites-moi? Je pense donc qu'il faut continuer à diaboliser ce parti, dont les fondateurs, pour n'en citer que quelques uns, n'étaient pas des tendres ni des sains d'esprit : Léon Gaultier, de la Waffen SS, Pierre Bousquet, de la division SS Charlemagne, Emmanuel Allot, collaborateur des nazis et milicien, François Duprat, nationaliste et néofasciste ayant diffusé le négationnisme de la Shoah ... L'idée c'est justement de prendre conscience du lavage de cerveau prodigué par ces extrêmes droites justement pour devenir sympathiques aux yeux du plus grand nombre. Ce sont des techniques de manipulation sectaires visant à faire relayer la propagande nazie à leurs ouailles, et à les maintenir asservies en jouant avec les peurs collectives. Sous emprise, ils défendront becs et ongles leurs gourout.e.s, au nom de dieu et de la patrie. Désolant, effroyable, j'enrage : qui dit ces gens là dans les urnes, dit bien que leurs idéologies fascisantes sont dans les esprits. Résistons !

 

Leur porte d'entrée est le racisme, quoi qu'on en dise, qu'on l'assume ou non. Et hélas, elle séduit, ce que je peux comprendre car les islamistes intégristes (l'islamisme est politique) sont en guerre idéologique contre nous et ont réellement la volonté d'islamiser l'Occident, ce qu'il faut arrêter de nier, en prenant les Français pour des mineurs à préserver d'une vérité qui risquerait de les insécuriser ou de provoquer des émeutes. La faute à la gauche de ne parfois pas prendre clairement position par relativisme culturel : c'est surtout un problème de communication en fait, car je ne doute aucunement du le fait que notre gouvernement actuel ne cherche pas à répandre l'islamisme ; difficile en effet de se positionner car d'un côté nous sommes réellement menacé.e.s d'attentats, et d'un autre côté il ne faut pas faire le nid de cet autre terrorisme que représentent les droites extrêmes, main dans la main avec les intégristes catholiques... Mais combien sont-ils vraiment, ces islamistes intégristes? Quel pourcentage des musulmans représentent-ils vraiment? 0,3%? Cette porte d'entrée n'est qu'un appât attirant les proies dans un piège, qui se refermera sur eux à très court terme. Alors indignons-nous, même si Macron n'est pas notre candidat.e.s rêvé.e, et mobilisons-nous d'ores et déjà pour 2022 : nous femmes, féministes, n'attendons-nous pas mieux comme candidate? Ne pouvons-nous pas envisager une coalition féministe, nous aussi, dans le but de nous emparer des campagnes politiques à venir car #2022 pourrait être l'année de la première PrésidentE de la République Française? 

 

Parenthèse : les cathares s'appelaient entre eux bonnes femmes et bonshommes, ce surnom serait attribué à un moine rhénan, Eckbert de Schonauqui s'en serait servi dans un sermon à leur sujet, les assimilant à des sorciers : "ketter", c'est à dire, adorateurs de chats, car les chats étaient des animaux attribués au ... diable ;-)

 

Allez, avec espoir, et sororité.

 

#Bâtissons

 

Voir les commentaires

Rédigé par Cicne&Ròsa

Publié dans #Société, #Féminisme, #Catharisme, #Occitanie, #Laïcité

Repost 0

Publié le 21 Avril 2017

A l'ombre des pêchers en fleurs je marche, 
Devant moi devinant les secrètes arches,
D'un Temple oublié où il fait bon vivre, 
Dont l'entrée, protégée par les vouivres, 
M'éloigne des pleurs et de tous mes tourments, 
Résiliant avec un passé complexe mais édifiant, 
Les fondations solides d'une vie nouvelle, 
Je veux encor' être enjouée et rebelle, 
Pointer du doigt les trop nombreuses injustices,
De la démence des hommes révélatrices,
Et lever mon poing avec ce autres fêlées, 
Qui combattent en leur nom pour la liberté, 
L'arme au poing, qu'elle soit arc ou épée, 
Je veux encor' marcher à côté de me soeurs, 
Dénoncer la violence et les mauvaises moeurs,
L'emprise du mâle tout puissant en cette société, 
Où les femmes hurlent pour se faire respecter, 
Stratèges et pourtant si spontanées, entières, 
Rêvant qu'elles sortent de la guerre, altières.

 

 

Avec sororité,

Voir les commentaires

Rédigé par Cicne&Ròsa

Publié dans #Féminisme, #Société, #Musique et Poésie

Repost 0