Nisaba, déesse Sumérienne, initiatrice et bâtisseuse.

Publié le 7 Septembre 2013

"Ô Dame des étoiles, qui tiens à la main la tablette de lapis-lazuli, Ô roseau Nisaba, roseau pur, déesse nourrie du lait sacré, qui tiens le roseau des sept nombres, qui accomplis les cinquante grands décrets, Nisaba fait resplendir la main au calame d'or, la perche de six mètres, la corde d'arpenteur brillante, la corde de géomètre et l'ardoise donnent la sagesse." (tablette Sumérienne de Tello, musée archéologique d'Istabul) Nisaba, déesse Sumérienne des scribes et des mathématicien(e)s, est la déesse du grain, des savoirs et des roseaux dans la mythologie Mésopotamienne. Femme scribe, elle préside à la calligraphie, à la littérature, à l'enseignement, aux mathématiques, à la géométrie et à l'astronomie. Son temple porte le nom de E zi, "Temple de la Vérité". C'est elle qui prend les mesures du ciel et pose la corde de l'arpenteur sur la terre. Elle était aussi architecte, et, par sa science des nombres, elle savait tracer un plan. C'est la déesse qui "ouvrait à l'entendement".

 

Edit : Billet très largement inspiré par celui-ci en plus d'un ouvrage que j'ai à la maison "Vous êtes une déesse ... et si c'était vrai?" de Marie Delclos.

 

Illustration : ancienne carte du ciel.

Rédigé par Cicne&Ròsa

Publié dans #Féminin Sacré, #Féminisme, #Mythes Fondateurs, #Symbolisme

Repost 0
Commenter cet article

La Maçonne 08/09/2013 00:40

Ma déesse préférée!

La Maçonne 08/09/2013 01:02

Moi aussi, pas très portée sur l'Egypte ... bizarre? Je crois que je les trouve tordus.

Cicne&Ròsa 08/09/2013 00:49

Je n'ai jamais été très portée par l'Egypte, mais j'ai découvert, ce soir, Séchat, du même ordre :-)