Articles avec #laicite tag

Publié le 19 Février 2017

Si je me prête à ce jeu aujourd'hui, c'est qu'il est souvent question d'obscurantisme quand il s'agit de religion, et que le catharisme n'y coupe pas : qui se sera intéressé au sujet de près aura pu constater qu'il attire bon nombre d'illuminé-e-s plus ou moins sectaires, plus ou moins dangereux, et que dans tous les cas il est un ciment très prisé pour les conflits d'ego, ce qui est diamétralement opposé à l'esprit, s'il en est, cathare. Ce qui suit n'est que ma définition personnelle, que je ne cherche bien entendu pas imposer à qui que ce soit, mais qui peut, peut être, éclairer d'autres chercheuses-eurs en marche vers ce pacifisme décomplexé. Ce billet permettra en outre aux militant-e-s féministes qui me connaissent plus ou moins de lever certains doutes quant à un éventuel prosélytisme et aux abonné-e-s de mon blog de savoir avec plus de précision de quelle façon je me situe personnellement face aux différents courants que représentent le catharisme actuellement.

 

Tout d'abord, même si je milite pour l'accès à l'ordination des femmes quelles que soient les religions, -ce qui était déjà le cas en catharisme au Moyen Age-, je n'envisage pas le catharisme comme une religion à proprement parler, faite de dogmes et de rites mais plutôt comme une spiritualité de la transcendance de l'être aspirant à une paix profonde et à une connaissance de lui-même et du monde tout aussi approfondie. Je rejoins rarement Freud mais pour le coup je dois avouer qu'il me semble avoir raison quand il exprime que le besoin du religieux, du père, est immaturité flagrante : récemment, j'expliquais que les religions, dans leur ensemble, infantilisent. Agnostique plutôt qu'athée, c'est à dire me questionnant plutôt qu'affirmant mon intime conviction, j'appréhende d'un très bon oeil que les dits cathares aient abordé le problème de la divinité en parlant de bon ou mauvais principes, et aient considéré l'ordination en elle même comme le fait de s'ouvrir à l'entendement du bien. Pour le reste, j'ai fait mienne l'approche d'Abraham Maslow, père de la psychologie humaniste, estimant que chaque être humain est susceptible de connaître des états paroxystiques ou autres extases, le fameux sentiment océanique du Nobel de Littérature pacifiste et humaniste Romain Rolland, proche de la féministe Malwida Von Meysenbug et fervent opposant à la première guerre mondiale : on a trop tendance, aujourd'hui, à refuser aux individus d'être animés par des valeurs spirituelles ou humanistes (d'autant plus s'il s'agit de féminisme) fortes, de partir à la découverte de leur psyché ou de défendre avec convictions leurs idées et droits, d'expérimenter des états de conscience modifiés sous prétexte que la psychiatrie les assimilerait à des délires. C'est l'éternel problème : qu'est-ce qui est réellement démentiel, qu'est-ce qui ne l'est pas? Qu'est-il interdit d'aborder sous prétexte que nous n'en savons pas assez scientifiquement sur le sujet? Finalement, est-ce que je ne connais pas existe ou n'existe pas? Est-ce que ce que je ne connais pas est forcément condamnable, nuisible? Juste parce que moi je ne sais pas ou que cela ne me ressemble pas? Pour illustrer ces propos, je prends toujours l'exemple des extra-terrestres. Si demain Pierrette, Paula ou Jacqueline viennent me voir pour me dire qu'elles ont vu des extra-terrestres, je vais les croire. Je n'ai pas dit que je croirais aux extra-terrestres, mais je croirais qu'elles, en tous cas, elles croient en avoir vu. Pourquoi remettrais-je en question ce qu'elles me disent sous prétexte que moi, je n'en ai jamais vu? Et d'ailleurs, est-ce que parce que je ne les ai jamais vus, ils n'existent pas?

 

Le catharisme, ce n'est pas des gars qui croient qu'au paradis il y a 72 vierges qui les attendent, ou d'autres qui estiment qu'une femme respectable se doit de s'identifier à une sainte ayant enfanté sans se «souiller». D'ailleurs, ce sont bien ces croyances en particulier qui génèrent un viol toutes les 7 minutes, en France, sans compter les viols pédocriminels ni les viols conjugaux : n'est-il pas souvent reproché aux femmes d'avoir trop bu, d'être habillées trop court plutôt que de reprocher aux hommes de ne pas savoir maîtriser leurs pulsions, et ainsi d'être des criminels? Pourtant, le profil de l'archidiacre Frollo est assez commun, et c'est bien aux femmes, impures et tentatrices, que l'on demande de se voiler : est-ce à dire que [tous] les hommes sont incapables de se maîtriser? Quelle insulte! Le catharisme estimait que les esprits qui habitent les corps sont les mêmes chez les femmes et les hommes, et considérait donc chacun-e comme égal-e. Le catharisme, estimait que la violence et la souffrance sont fils et petit fils du diable, donc du mauvais principe -pour cette raison, ils rejettaient la croix et la crucifixion au sens large-, et que ce sont pourtant elles qui mènent ce monde où «dieu» n'a aucune part, hors mis dans le coeur des hommes. Oui, chez les cathares, le message de Jésus etait pris au pied de la lettre : dieu est Amour. D'où l'idéal de bienveillance absolue que nous leur connaissons. Les cathares estimaient néanmoins, que chacun-e pouvait avoir accès aux Ecritures dites saintes et les enseignaient à toutes et tous afin que chacun-e soit libre de se défaire de l'endoctrinement de l'époque, c'est à dire celui de l'église catholique laquelle estimait, elle, que seules les élites pouvaient être instruites ; mais tout cela n'avait-il pas vocation à maintenir les esprits dans l'asservissement et l'ignorance afin de mieux les manipuler? Le terreau était propice au vivre ensemble, spirituellement et humainement, au Paratge, à la mystique des amant-e-s qu'était (entre autres) le Trobar, qui fut une réelle valeur ajoutée de cette civilisation Occitane, celle où l'amour de dieu, quel qu'il soit, des femmes, des hommes et de l'humanité était réellement un but individuel et collectif : Convivéncia, Larguesa, Sens, Valor, Onor, une très belle trame d'écheveau qui fut endommagée -jamais détruite- par ce génocide culturel,  car elles rendaient peut-être trop conscient-e-s, trop libres .... En tous les cas, j'ai toujours défendu, en la matière, la valeur de Marie-Madeleine, l'apôtresse, l'initiée, l'amante, et la sagesse de son Evangile apocryphe. Cela ne changera pas. Et je propose, depuis des années, ici officiellement et très sérieusement, de lui associer la cardabelle tout comme le sont d'autres chardons pour les douleurs du Christ ou de la Vierge, en symbolisme. Pourquoi les siennes, en tant que femme et non mère, seraient-elles invisibilisées? Son Evangile (du Grec ancien εὐαγγέλιον «bonne nouvelle»), exprime pourtant très bien le rejet de Pierre qui l'humilie publiquement, Pierre ayant renié Jésus sur la croix, trois fois, et pourtant père du catholicisme... 

 

Question : que savons nous de la chimie du cerveau lors d'une assomption, d'une ascension et autres extases ... orgasmiques ? N'avez-vous donc jamais été ravis, vous aussi, par les anges? Les neurosciences proposeraient-elles, à l'avenir, des explications à certains états hors du commun sans passer par la pathologisation de la moindre hypersensibilité, intuition, soif accrue de liberté ou idéalisme?

 

 

Alors, il est vrai que je suis Carcassonnaise, et que chez nous, cette histoire est toujours vivante, vibrante, secrète, excitante ; certains n'y verront certes qu'une utopie mais n'a-t'on pas besoin de souffler dans les voiles de nos idéaux pour faire avancer nos embarcations? Devons-nous nous laisser abattre et accepter la violence si prégnante ici bas où nous sommes en pleine guerre idéologique et au bord de la guerre mondiale, assommé-e-s par toutes formes de radicalisations et autres terrorismes? Devons nous faire semblant de ne pas voir ce qui ne va pas? Ne peut-on pas envisager une nette amélioration, l'espérer, oeuvrer pour? Bâtissons, bâtissons.

 

 

Adelphiquement

 

Voir les commentaires

Rédigé par Cicne&Ròsa

Publié dans #Féminisme, #Société, #Catharisme, #Religion, #Spiritualité, #Occitanie, #Laïcité

Repost 0

Publié le 16 Décembre 2016

Ma ferveur ne cesse de croître ces dernières semaines, l'actualité ne laissant pas entrevoir l'éclaircie que l'on attend toutes et tous (ou pas) ... ce qui ne m'empêche pas d'avoir le coeur lourd quand je regarde toute la misère du monde, que je ne peux certes pas porter sur mes épaules, mais à la quelle je ne peux rester insensible... Entre un Trump misogyne, homophobe et raciste allié à un Poutine dévastant la Crimée et la Syrie -vous noterez qu'ils revendiquent tous les deux défendre les valeurs dites chrétiennes et raflent la sympathie des catholiques main dans la main [parfois] avec les droites extrêmes-, Fillon -aux valeurs dites chrétiennes lui aussi- qui t'explique que tu as tout intérêt à être esclave car le travail c'est la santé et qui ne sait plus trop où il campe au sujet de l'avortement, Jorge  Mario Bergoglio  (le pape des catholiques, pas "notre" pape hein, celui de ceux qui ont choisi le catholicisme comme religion) qui réveille la polémique (pour rependre les titres des tabloids ou bien qui alimente la propagande, qui sait?) au sujet de la théorie du genre qui n'existe pas début  Octobre dans l'avion à son retour de Caucase, suivi de près par une Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France elle aussi catholique, qui vient de finalement décider d'arrêter de financer les études sur le genre, les inégalités et les discriminations, l'acharnement de cette justice patriarcale sur Jacqueline Sauvage, la quelle est enfermée derrière des barreaux alors que des fichés S sont dehors avec un bracelet électronique, les 112 femmes qui ont trouvé la mort sous les coups de leur compagnon ou ex compagnon depuis le début de l'année, cette jeune de 18 qui a tué à coups de talons un homme qui l'importunait (j'aurais aimé avoir des détails?) à Bordeaux et qui se retrouve en prison elle aussi (faut dire que si toutes les plaintes des victimes étaient prises par les forces de l'ordre et les agresseurs punis, on n'en viendrait pas à se faire justice soi-même ...) ou dernièrement le témoignage de Guillaume Champeau qui s'est littéralement fait lapider à coup d'insultes homophobes et sexistes d'une rare violence, par les oisillons qui prennent leur béquée au nid de La Manif Pour Tous justement, elle aussi défendant les valeurs dites chrétiennes, simplement parce qu'il a exprimé sur un réseau social que son fils de 4 ans voulait jouer avec une poupée ... Puis une seule femme aux primaires, droite et gauche confondues c'est dire! Courage donc à Sylvia Pinel, ancienne Ministre sous Hollande, vice présidente de la nouvelle région Occitanie.

 

Soyons clairs : la théorie du genre n'existe pas. Il est question ici d'études féministes, dans différents courants et secteurs de recherche, qui permettent, par exemple, d'évaluer les bénéfices d'une éducation non genrée, en laissant un petit garçon jouer à la poupée et une petite filles aux voitures, minimisant ainsi le conditionnement inhérent aux stéréotypes véhiculés notamment par les médias : vous savez, le rose c'est pour les filles fragiles et sensibles et le bleu pour les garçons forts et courageux. Les études sur le genre (et non la théorie du genre) visent à déconstruire le sexisme et la misogynie en valorisant par exemple l'individualité de chacun, le respect du corps, ou du consentement non en fonction des schèmes comportementaux liés aux normes sociétales mais en fonction de l'être. Alors l'idéologie fasciste visant à enterrer ces études laiques et égalitaires visent essentiellement le retour des femmes derrière leurs fourneaux, balais à la main, à s'occuper de la marmaille. Dans leur rôle quoi : femme au foyer, comme le préconisent les droites extrêmes et les intégristes religieux -quels qu'ils soient-, main dans la main : les femmes (et les étrangers, certes) non seulement volent le travail des hommes et déstabilisent la Société car elles s'occupent moins des enfants qui deviennent forcément délinquants mais en plus elles ne s'occupent plus "comme avant" de leur petit mari qui aimerait quand même bien, faut le dire, rentrer en mettant les pieds sous la table, sans avoir à partager les affaires domestiques ou l'éducation des enfants. C'est tellement bien le patriarcat. Pour les hommes, un truc qui se transmet de père en fils, hein. Amen. C'est tellement mieux quand les femmes sont corvéables à merci. Vous ne croyiez quand même pas que ces messieurs allaient abandonner tous leurs privilèges sous prétexte d'éthique, de bienveillance, de partage, d'égalité? Enfin, les valeurs chrétiennes quoi!

 

 

Tu sais, moi, je les regarde, leur gout du sang, du pouvoir, de la violence, de la domination, de la prédation et je me dis que vue ce qu'ils ont fait de la planète et de l'humanité, vu le joug qui pèse sur les filles et les femmes partout encore dans le monde, vue que la plus part des chefs spirituels et politiques sont masculins, ben je comprends que certaines deviennent misandres. Vraiment, non, ils ne savent pas faire. Ils font semblant de savoir. Ils sont convaincus de savoir. Mais non, ils ne savent pas. Mais heureusement qu'ils sont là pour nous sauver des islamistes, ah ces héros! Votons pour eux mes soeurs!

 

 

Avec sororité, 

Voir les commentaires

Rédigé par Cicne&Ròsa

Publié dans #Féminisme, #Société, #Religion, #Manipulation, #Laïcité

Repost 0

Publié le 5 Décembre 2016

Salut Tugdual. Cela n'a pas dû être facile à porter, comme prénom. Mais je me demande si avant de devenir un Saint de l'Eglise Catholique, au VIème siècle, venu évangéliser la Celtie Bretonne, il ne représentait déjà pas un symbole fort chez les dits Païens Celtes qu'il fallait soumettre et convertir? Il est vrai que cela fait plus de monde à la messe.

 

Ce matin, je tombe face à face avec toi sur le mur d'une @mie Juive, Hélène, féministe de surcroît, et je crois halluciner. Je me dis, en mon fort intérieur (je suis Carcassonnaise) : "alors je n'ai pas halluciné, les Croisés sont réellement de nouveau parmi nous". Afin d'en avoir le coeur net, je remonte ton profil Twitter et là bim bam boom :

 

 

Le porte parole de la Manif Pour Tous entrave la liberté des femmes à disposer de leur corps? Il veut revenir sur ce droit laborieusement acquis par notre aînée et icône Simone VEIL grande défenderesse du genre féminin devant l'Eternel?  Mais c'est grave bordel! Surtout quand on sait que son frère est le directeur spirituel de CIVITAS. C'est le porte parole de la Manif Pour Tous! Et il milite contre l'avortement!  Alors, qu'il cherche à en débattre, à dire ce qu'il en pense, en son nom, évidemment qu'il en a le droit, personne ne niera ce droit là, de dire ce qu'il pense de l'avortement. Oui, on a le droit d'aimer "dieu", de voir un être humain dans l'embryon et d'éprouver de l'empathie pour cet enfant à naître. Par contre, on n'a pas le droit d'entraver à ce droit qu'est l'avortement en manipulant les consciences [notamment en les culpabilisant] souvent fragilisées quand la question se pose. Et puis soyons sérieux un peu ... le jour où les hommes porteront un bébé dans leur ventre, accoucheront, et partageront 50/50 les affaires domestiques et l'éducation des enfants -et encore quand ils ne se barrent pas sans payer la pension alimentaire-... là on reparlera de leurs exigences en matière d'avortement. Mais en leur nom pas en celui d'un dieu despote et vengeresque.

 

 

Nous l'avons vu ces dernières années un peu partout, les droits et libertés des femmes régressent,  car pour certains, la meilleure stratégie pour lutter contre "l'islamisation de la France" (de l'Europe, de l'Occident, car c'est vrai, il y a une réelle volonté des islamistes d'imposer l'islam, et la charia : nous sommes en guerre "Sainte") c'est de se raccrocher aux racines dites chrétiennes de la France, en souhaitant catholiciser le pays : tout le monde y va de sa crèche ou de sa tête de sanglier. Les uns comme les autres créent des psychoses collectives mais ils ont un but semi-inconscient commun : soumettre les femmes. Comment a-t'on pu en arriver là? Parfois je me réveille et j'ai l'impression d'halluciner. J'ai honte de la France. 

 

J'affirme qu'ils nous cherchent à nous baillonner tant ils souhaitent notre retour au servage : ils veulent des esclaves domestiques et sexuelles, des bonnes mères sacrificielles à l'image de Marie la vierge, pas des femmes affranchies à l'instar de Marie de Magdala ou de Marie la prophétesse.

 

C'est donc bien une coalition politico-religieuse patriarcale dont il s'agit. Le patriarcat, c'est un monde édifié par les hommes pour les hommes, par les pères pour les fils. Comme quoi l'extension du délit d'entrave à l'IVG au numérique tombe à point nommé. Alors, vive la vasectomie de confort ou au pire la contraception hormonale masculine mais ces pauvres chouchous trouvent qu'il y a trop d'effets secondaires ; pourtant, ils sont moindres que ceux que nous subissons, nous, femmes!

 

Avec sororité, 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Cicne&Ròsa

Publié dans #Féminisme, #Société, #Manipulation, #Religion, #Occitanie, #Laïcité

Repost 0

Publié le 12 Janvier 2015

Je suis Charlie

Bien sûr je suis Charlie,
Et je n'ai pas toujours ri,
Je n'étais pas non plus,
Une lectrice assidue ;
Mais c'est dingue,
Ces dingues,
Ces fous de dieu,
Areligieux,
Brisent la vie de nos artistes,
Irrévérencieux satiristes,
Ne parlons pas de martyrs,
N'attendons pas de repentir,
Rebellons-nous, résistons,
Faisons face à la coalition,
De ces fous de dieu hérétiques,
Et de cette folie inique,
Blasphémons, blasphémons,
Forçons leur abdication,
Cette triste date est r-évolutionnaire,
Et la marée humaine extraordinaire.

Liberté, liberté chérie,
Ils iront au paradis,
Des dessinateurs
Et des accoucheurs,
Mettre au monde,
Une inspiration féconde.

Mais rendons à César ce qui est à César ...
Ça les rend dingues, Al-Lāt akbar.

Je suis Charlie.

Une pensée émue et sincère aux 17 victimes et leurs proches ....

Voir les commentaires

Rédigé par Cicne&Ròsa

Publié dans #Société, #Laïcité, #Je suis Charlie

Repost 0

Publié le 5 Avril 2014

Europe des peuples, diversité, laïcité et égalité : les droits des filles et des femmes régressent.

Inês Cristina Zuber, députée Portugaise, a vu son rapport concernant l'égalité rejeté au parlement Européen le 11 Mars 2014, à cause, disons-le, de quelques abstentions des écologistes, pourtant pro-égalité, divisés sur la question de la prostitution. Ce rapport soulignait l'urgence de prendre en considération les incidences directes de la crise sur la précarité des femmes, et préconisait de lutter fermement contre le sexisme, plus ou moins ordinaire, que subissent les femmes en règles générales. Un autre rapport, d'une autre eurodéputée Portugaise en Décembre de l'an passé avait été rejeté par le parlement : « la santé et les droits reproductifs et génésiques » ; je dénonçais déjà à cette époque une coalition politico-religieuse faisant régresser les droits des filles et des femmes au nom de la domination masculine et de la sacro-sainte phallocratie du patriarcat : les intégristes religieux menant les droites extrêmes agissent pernicieusement dans les sphères privées et publiques, et les mouvements tels que le Printemps Français ne sont que la partie visible de l'iceberg. Que dire de Civitas, par exemple, donnant une conférence publique contre les études genrées (droits des femmes et homosexuels etc) salle de Barcelone à Toulouse mi Janvier de cette année? Dois-je rappeler incessamment que l'élection papale de 2005 consacra un Ratzinger issu de la congrégation pour la doctrine de la foi, à savoir, l'inquisition? Suis-je la seule à m’inquiéter de la montée de ces mouvances extrémistes, misogynes, nazies, racistes, homophobes qui ne comptent plus les morts qu'elles ont sur la conscience, au nom de dieu, de la pensée unique, de l'asservissement des peuples, de la manipulation des masses? Car voyez-vous, j'ai même été amenée à échanger deux mots avec un Breton païen de gauche fier d'être du Printemps Français car contre le mariage homo. Ils sont tombés sur la tête ou quoi, ces gens de gauche, ces laïcs, ces païens, ces autres chrétiens qui ne sont pas catholiques et qui suivent ce dangereux mouvement libeRticitde, féminicide et fratricide?

Deux sujets divisent, souvent, les féministes : la prostitution et le port du voile. Moi, assez radicale, je suis clairement contre l'un et l'autre : ce n'est pas parce qu'une poignée de femmes disent se prostituer pour le plaisir qu'il faut fermer les yeux sur toutes celles qui sont esclaves de l'amicale proxène, et, surtout, sur toutes ces jeunes filles, étudiantes ou non, qui trouvent très in, et surtout très facile de vendre leur corps. J'écrivais il y a quelques mois que la prostitution et la pornographie étaient les piliers du patriarcat, et que c'étaient eux qu'il fallait viser en premier lieu. Prostituée du latin prostituere, exposer au public et pornographie du grec πόρνη signifiant « prostituée » et γράφω, c'est à dire, décrivant une prostituée. Je ne vais pas me faire des copines chez les dites pro-sexe, et oui, moi je suis plutôt pro-Amor, à la Languedocienne, et tous les délices qui en découlent, même celui du manque ... Etre féministe et défendre, au nom de la liberté, le port du voile, c'est une aberration : elles se couvrent la tête, car, impures tentatrices, elles doivent se soumettre à la loi du dieu des hommes face aux mâles dominants. Alors bon, je préfère encore affirmer ma position de féministe radicale que de me soumettre à la pression ambiante qui fait de toi une islamophobe quand tu remet en question cette religion monothéiste où le seul dieu, finalement, c'est le mâle, qui se prend pour un démiurge. Cependant, je ne reste pas insensible aux agressions des femmes voilées, et je ne les rejette ni ne les prends de haut (j'en vois beaucoup à l'école), mais il y a celles qui sont forcées de se soumettre à cette pratique islamique et qui la subissent avec plus ou moins de conscience, celles qui luttent contre l’oppresseur et pour la liberté dans les pays de l'islam et celles qui provoquent clairement les racistes en portant fièrement ce signe religieux et distinctif ...

Pour finir, les langues minoritaires sont le cadet des soucis des politiques alors même qu'elles sont vectrices des traditions et de la diversité des territoires qui font l'âme de notre pays, et quitte à passer encore une fois pour une islamophobe, j'aimerais savoir pourquoi l'arabe est proposé à l'apprentissage dans certaines écoles primaires, comme en Ariège par exemple, avec la possibilité de choisir l'ambassade de Tunisie, du Maroc ou d'Algérie, alors que le Languedocien n'est pas proposé? Qu'ont donc nos langues Occitanes d’impropre à l'identité Nationale? Hum, j'ai un chat dans la gorge ...

Et dire qu'il est encore nécessaire de rappeler qu'a l'issue des élections municipales 2014, seulement 13% de femmes sont maire, sur les territoires Français ...

Sororellement,

Voir les commentaires

Rédigé par Cicne&Ròsa

Publié dans #Féminisme, #Société, #Féminicides, #Laïcité, #Manipulation

Repost 0

Publié le 13 Décembre 2013

Rejet du rapport Estrela ou quand les mouvances religieuses intégristes font pression sur l'Europe.

Edit, de son prénom, une eurodéputé socialiste portugaise, vice-présidente de la commission du droit des femmes et de l'égalité des genres, l'aurait annoncé sur twitter : nous avons perdu une bataille, pas la guerre.

Son rapport « la santé et les droits reproductifs et génésiques » http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+REPORT+A7-2013-0426+0+DOC+XML+V0//FR&language=fr, présenté au Parlement Européen le mardi 10 Décembre -jour des droits de l'Homme- a été rejeté à peu de voix près. Outre un droit à l'avortement pris en charge et encadré par des professionnels de la santé, ce rapport préconise notamment la Procréation Médicalement Assistée ou l'éducation sexuelle non discriminatoire à l'école, permettant aux enfants, par exemple, d'apprendre à respecter leur corps ainsi que celui d'autrui (pensez aux violences sexistes ordinaires ou non). Le grand bal des louves nous initie ici à une chasse des questeurs/ses de victimes émissaires, qui sont généralement, nous le savons, les êtres les plus sensibles. Education sexuelle qui permettrait d'aborder, aussi, à l'école, les mariages forcés et précoces et de repérer les enfants victimes de violences sexuelles.

Bref, un grand pas en arrière pour les droits des filles et des femmes. De l'élan donc.

Une meilleure éducation à la parité et à l'égalité conscientes ne peut qu'être bénéfique aux générations futures. L'école est laïque et doit le rester, même si nos livres d'histoires ne sont pas totjorn au niveau!

J'ai beaucoup apprécié, avant d'écrire ce billet, de lire les avis des groupuscules et individualités défavorables à ce rapport. Des hommes. Cela ne me surprend guère. On se demande ce qu'ils ont à cacher ;-)

Sororellement,

Voir les commentaires

Rédigé par Cicne&Ròsa

Publié dans #Féminisme, #Société, #Religion, #Laïcité

Repost 0

Publié le 17 Septembre 2013

C'est quoi la R-évolution Occitane?

Une évolution qui ne manque pas d'R. Voilà ce qu'est la R-évolution Occitane.

Combien sommes-nous en ne plus croire aux politicards, tous partis confondus? On sait d'eux que leur communication est étudiée par des conseillers, femmes et hommes qui sont grassement rémunérés afin qu'ils inspirent confiance : le moindre mot, le moindre geste sont étudiés afin de nous manipuler, ils savent même jouer avec nos émotions en dirigeant, par exemple, les actualités selon leur bon vouloir. L'analyse transactionnelle est un outil maîtrisé par les hauts fonctionnaires et grands patrons, qui distillent leurs techniques de management à leurs cadres, faisant du rendement et du profit les priorités de la Société. On voit ce que cela donne en se souvenant, par exemple, des victimes assassinées chez Orange ; car oui, ces suicides sont des meurtres déguisés car la pression qu'ont vécu ces personnes fut telle que la seule issue qu'ils voyaient était la mort. Imaginez leur souffrance... Et nous ne sommes pas à l'abris que cela se reproduise : beaucoup souffrent encore, et la crise génère des tensions qui sont toujours évacuées sur plus petit que soi, souvent ceux qui se taisent et qui prennent sur eux, foncièrement non-violents. La confiance s'effrite, la famille se fragilise (oui oui, à cause du Système, pas du droit des homos!), la besace à colères se remplit et on cherche des responsables : les juifs, les arabes, les femmes, les homos, les franc-maçons, les riches, les assistés (...) mais jamais on ne vise au dessus, par crainte des représailles, de perdre son boulot, sa maison ou ses enfants.

Là encore, ne me dites pas que ce n'est pas voulu? Peut-être qu'une guerre mondiale allégerait la planète? Et résoudrait de fait le problème des ressources épuisées de notre bonne mère la Terre? Pourtant, je ne suis pas conspirationniste, mais j'ai du temps pour penser, et plus je pense, plus je me dis qu'une bande de tordus, des dégénérés mentaux, nous mènent droit au mur. Pourquoi autant de pauvreté? C'est bien qu'elle est voulue puisqu'on sait créer de l'argent, pourquoi en créer si peu et affamer le peuple si ce n'est afin de nourrir les haines culturelles, identitaires, sexistes, générationnelles, confessionnelles? Nous pousser vers nos retranchements, nous rendre agressifs, méfiants, envieux, bref, nous pousser au vice et à la faute. En faisant passer cela pour une révolution, un combat du Peuple pour ses droits et sa dignité perdus dans l'ultra capitalisme.

Loin de moi l'idée de faire de l'anti-politisme primaire, ni de créer des dichotomies aggravantes. Ayons d'abord foi en nous et en nos semblables avant de servir les intérêts politiques d'une poignée de femmes et d'hommes qui ne sont pas à idéaliser car pas mieux placés que nous pour penser à nous-mêmes, à nos besoins et nos attentes. N'oublions pas que Jean Jaurès était Languedocien, tout comme Olympe de Gouges, assassinés tous les deux. Je ne parle pas de la région administrative mais de la région historique, qui s'étend de Nimes et Montpellier en passant par Narbonne et Carcassonne, jusqu'à Foix, Toulouse et Albi. Nous avons notre mot à dire et notre part à penser.

Pour s'en sortir, je ne vois que la liberté d'expression. Communiquons, cherchons des solutions, plutôt que d'alimenter nos peurs liberticides et fratricides (ce en quoi excellent certains merdias). Le "Sauveur" ne viendra pas, l'épisode est clôt, il est mort assassiné il y a deux mille ans sur la croix, comme les autres. Nous avons besoin d'argent. Puisqu'ils ne veulent ou peuvent, pas nous en donner, il va bien falloir faire quelque chose. On ne va quand même pas se le voler entre nous, non? Perso, si j'en avais, je n'achèterais plus que local, si possible : acheter des fringues et des jouets made in Asia faites par des petites mains de gosses à mes enfants, franchement, cela me fait chier. Lâcher du fric aux gros groupes, alors que certains n'ont aucune éthique dans les affaires et font passer l'humain en dernier lieu, idem. Mais en ce moment, moi, ce que je regarde, c'est mon porte monnaie comme beaucoup.

Pour toutes ces raisons, combattre pour le Droit des femmes et leur ascension est essentiel, non pas qu'elles soient plus humaines, mais elles sont, par habitude et conditionnement éducationnel, plus aptes à penser les qualités humaines et le droit humain avant le business. Cela n'empêche en rien que certaines deviennent des guerrières aux dents longues, mais les qualités de coeur sont bien plus souvent mieux assumées par les femmes que par les hommes.

L'idéal serait un binôme présidentiel mixte en 2017. Non pas un Président et sa compagne l'influençant, mais bel et bien un duo. Comme dans toutes les strates dirigeantes. Ce n'est pas de la complémentarité humaine, mais de la complémentarité de compétences et de visions. Tant que la femme ne sera pas l'égale de l'homme, ce monde n'ira pas bien. Après tout, avec les salaires qu'ils se font, ils peuvent bien partager. Mais combien en seraient capables? S'ils savaient, réellement, tenir le monde, il n'y aurait pas autant de souffrances et de violences.

Les grèves de ménage et de sexe produisent leurs effets ici.

Donc, Messieurs, veuillez cesser de nous dire que c'est votre domaine. Si ça l'était, depuis le temps, on le saurait.

Sororellement,

Illustration, évolution de l'esperluette.

Un artiste qui chanta, aussi, Brassens.

Voir les commentaires

Rédigé par Cicne&Ròsa

Publié dans #Société, #Féminisme, #Laïcité, #Manipulation

Repost 0

Publié le 13 Septembre 2013

Pourquoi un "Printemps" Occitan plutôt que Français

Impossible de passer le cap de l'an sans revenir sur les raisons qui m'ont fait créer, d'abord sur facebook, le groupe Adélaïs&Jasmine.

Il y quelques mois, une certaine catégorie d'individus -que je ne juge ni ne condamne- battait le pavé afin de préserver, selon eux, l'intégrité de la famille traditionnelle Française. Le "Printemps Français" était lancé. Qui des droites ou des catholiques fit le premier pas, je ne pourrais vous dire, mais si leurs intention diffèrent dans le fond, elles se rejoignent dans la forme. Or, si les bords politiques m'indiffèrent totalement, car les individualités humaines ont toutes leurs propres valeurs ajoutées, les questions religieuses, souvent pernicieuses, m'indisposent au plus haut point. Soyons clairs, surtout quand il s'agit des catholiques. Pas celles et ceux vivant dans la foi et oeuvrant pour l'humanité au nom du "dieu" qui est Amour, mais ceux trichant avec l'histoire, manipulant les masses et les consciences depuis des siècles à des fins que je suis, en l'état, bien incapable d'imaginer. Mais il suffit de regarder en arrière : païens, manichéens, bogomiles, cathares, templiers, protestants, franc-maçons et j'en passe, les méthodes de persécution, de répression et d'asservissement sont identiques, violentes et inhumaines.

Nous disions donc que ces bonnes gens étaient dans la rue, non pas pour réclamer un toit pour tous, de la nourriture pour tous, des soins pour tous ou du travail pour tous, ils y étaient pour s'opposer à une loi conférant aux homosexuel(les) les mêmes droits matrimoniaux qu'aux hétérosexuels. Nous n'avons entendu parler que de cela pendant des mois. Ce sont souvent les mêmes qui s'opposent, notamment, à l'avortement ou à la procréation médicalement assistée. C'est leur droit, et ils ont bien raison de le faire. Mais ont-ils une âme? Ont-ils une conscience? L'accès à la prêtrise pour les femmes me semble pourtant un sujet plus urgent mais une catholique m'a répondu, confiante, que Jésus et les Apôtres étaient des hommes ...

Nous les entendrons probablement, sous peu, contre les fameuses études sur le genre. Est-ce le mot "genre" qui fait peur? Que les petites filles ne s'identifient plus à de douces princesses et les petits garçons à de preux chevaliers pose un problème d'envergure? A moins qu'ils ne soient incapables de voir le mal que fait l'éducation abrahamique, phallocrate, androcentrée et patriarcale autour d'eux, jusque dans l'inconscient collectif? STOP MISOGYNIE - STOP HOMOPHOBIE.

Alors les voilà les raisons de la création d'Adélaïs&Jasmine. Que je puisse être associée à ce mouvement m'a été insupportable. Simplement pour dire qu'il y avait, aussi, des hérétiques qui jouaient. Même si je prends tout cela très au sérieux!

Sororellement,

Illustration Emmanuel Benner, "Marie-Madeleine au désert"

Voir les commentaires

Rédigé par Cicne&Ròsa

Publié dans #Féminisme, #Société, #Religion, #Laïcité, #Manipulation

Repost 0

Publié le 8 Septembre 2013

Qu'elles soient jeunes, isolées avec ou sans enfants ou dans la fleur de l'âge, les femmes subissent la crise de plein fouet et les dernières études en la matière (IPSOS/Secours populaire http://http://www.secourspopulaire.fr/actualite.0.html?&cHash=867b949cec592b4ca27c697faf806614&id_actu=8251) révèlent qu'elles sont nombreuses à ne plus pouvoir trouver un emploi stable, faire face aux dépenses relatives aux simples besoins de base (se loger et se nourrir), et donc à s'endetter. Étudiantes, mères isolées et retraitées, même combat pour la survie.

Le Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) nous informe, lors d'une étude de la délégation du droit des femmes et de l'égalité publiée ce 8 Mars 2013, qu' "En France, en 2010, 4,7 millions de femmes avaient un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté soit 964 euros mensuels pour une personne seule. 70% des « travailleurs pauvres » sont des femmes et le risque de précarisation est aggravé pour les familles monoparentales dont 33% ont un revenu inférieur au seuil de pauvreté." Et les choses vont en empirant.

Certain(e)s, hélas, vous diront que les femmes, dans leur désir d'autonomie, devenues exigeantes et compétitives, mettent à mal la Société et la famille. Elles travaillent, créent, divorcent, séduisent, s'initient, tapent du poing sur la table, et sont de plus en plus nombreuses à dénoncer les violences qu'elles subissent, qu'elles soient conjugales ou sexistes. Bref, elles vivent aussi pour elles, et non plus exclusivement pour la famille.

Certains hommes, plus ou moins jeunes, souhaiteraient retrouver ce paradis perdu d'une femme à la maison, esclave sexuelle, aide ménagère, et "bonne" mère de famille, soumise à l'autorité du mâle dominant (de véritables animaux). Je me demande, sans plonger dans la paranoïa pour autant, si cela a un lien direct avec la crise? Après tout, les strates dirigeantes de notre Société sont essentiellement masculines, alors, coalition ? Consciente ou inconsciente? La libération dite sexuelle aurait-elle, surtout, servi les hommes et leurs pulsions sexuelles? Le risque est réel : même des groupes de femmes, comme les "blanches" Antigones par exemple, se constituent en niant le principe fondamental d'égalité (et donc le féminisme) entre femmes et hommes pour prôner la complémentarité. Je ne sais pas si elles sont bien conscientes qu' être complémentaire ne rend pas plus libre : la complémentarité se dessine dans le besoin, or, en amour, le besoin est à proscrire car il rend dépendant. Des compétences sont complémentaires ; mais si femmes et hommes sont différents, même quand ils s'unissent, ils doivent rester égaux en devoirs et droits, ce qui n'est bien souvent pas le cas dans le patriarcat. Le blanc n'est donc pas ma couleur : le dress-code, ici, c'est black-black, même si l'arc-en-ciel me fait frémir.

Restons optimistes, reculer, un peu, permet aussi de prendre de l'élan.

Peut-être que des maisons de femmes, comme le faisaient les femmes cathares en Languedoc médiéval, afin d'accueillir les victimes de violences, les affamées, les malades ou les mourantes (la religion en moins, hein!) seraient une solution.

Sororellement,

Voir les commentaires

Rédigé par Cicne&Ròsa

Publié dans #Féminisme, #Société, #Catharisme, #Laïcité, #Prostitution

Repost 0

Publié le 5 Septembre 2013

En Languedoc, Occitanie, l'essence même de la Société dans la quelle nous évoluons est judéo-chrétienne, donc de tradition abrahamique, bien que certaines mémoires plus justes et douces se délient, mais dans la colère : celles du chapitre de la Croisade contre les dits cathares, les Albigeois. Des vagues d'émotions peuvent nous submerger à la simple évocation de ces années de pillages et massacres prodigués par l'alliance des Rois de France, voleurs de terres et de pierres, et de l'église de Rome -imbus de pouvoir qu'ils étaient, tous- venue asservir le peuple et éradiquer l'hérésie qui rendait plus sain, plus libre. Aux amoureux de la poésie, je conseille d'ailleurs vivement la lecture de la "Chanson de la Croisade Albigeoise" par Guillaume de Tudèle, favorable aux croisés mais condamnant les massacres et par l'Anonyme, fidèle aux valeurs qui ont fait l'Occitanie médiévale. Plus actuel, vous pouvez vivre le voyage accompagnés par Christian Salès et Anne Brenon, avec leur Opus "La Canso". Toujours en musique, Jordi Savall et "Le Royaume Oublié".

 

Les traditions abrahamiques sont phallocrates, androcentrées et patriarcales donc misogynes : Lillith, Ève, Marie de Magdala, Salomé (...), démone, tentatrice, prostituée, séductrice, bref, des "sorcières" ; autant de raisons d'associer ces femmes au combat de celles qui veulent changer la face du Monde et équilibrer la balance, non pas la balance intérieure, mais bien celle de la Justice. Le plaisir des femmes, leur mystique et leur royaume intérieur boudés, stigmatisés, diabolisés. Ciel que les hommes ont dû méconnaître la gent féminine pour en avoir peur à ce point! Car oui, c'est bien la peur que les hommes ont des femmes qui fait de ces dernières des martyrs. Mais est-ce à nous de porter la culpabilité ou la honte alors qu'il suffirait, bien souvent, qu'ils sachent maîtriser leurs bas instincts et viles pulsions? La libido, le serpent? Ne sont-ils pas initiés, pour certains, dans de belles Loges ou de beaux Clubs dont le but serait de rendre plus humain? Mais comment, alors que la Régularité Maçonnique, par exemple, évince les femmes, peut-on jauger un homme à des qualités qu'il n'aurait que pour ceux qu'il considère être ses semblables, tout en occultant plus de la moitié de l'humanité? Certaines techniques se transmettent ésotériquement ("L'ésotérisme désigne un ensemble de mouvements et de doctrines relevant d'un enseignement élitiste caché, souvent accessible par l'intermédiaire d'une « initiation »." Wikipedia) d'homme à homme. Nous sommes bien loin de l'écervelé Kamal et de son site web public (voir article ."Putains de techniques"). Il n'y a pourtant rien de gratifiant à s'honorer soi-même...

 

Pour autant, même si effectivement féminisme et laïcité font bon ménage, ce ne sont pas les religions les responsables des maux qui nous animent ; les responsables sont bien les hommes qui ont édifié un Société par eux-mêmes et exclusivement pour eux-mêmes. Pourquoi donc les Eglises catholiques et orthodoxes n'ordonnent-elles toujours pas de femmes prêtres? Ne voyez-vous pas le joug sournois du persécuteur? "Les persécutés n'ont pas toujours raison mais les persécuteurs ont toujours tort ..." disait le Languedocien Pierre Bayle. Et évidemment, ce n'est pas parce-qu'ils ont pour eux le nombre qu'ils ont raison. Ils sont dépositaires de ce dieu fratricide, homicide, despote et vengeur : laissons-le leur, mais rien ne nous empêche de combattre, aussi, auprès des femmes qui souhaitent entrer en religion, bien souvent par vocation. Qu'elles puissent en avoir le droit sans être soumises aux règles misogynes, et sans se suffire des miettes. L'égalité et le respect de la dignité doivent passer par là aussi.

 

Sororellement, 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Cicne&Ròsa

Publié dans #Religion, #Féminisme, #Laïcité, #Catharisme, #Société, #Musique et Poésie

Repost 0