Articles avec #viol tag

Publié le 9 Novembre 2013

Le danger des fichiers informatisés

Allons-y gaiement. Hum. J'ai un chat dans la gorge.

Imaginez des pros en informatique, des génies, des as en la matière. Imaginez qu'ils soient très malveillants ou très influençables, sensibles à la flatterie ou qu'ils aiment l'argent à un point défiant l'entendement de la raison. Ah, l’appât du gain, le dieu argent, le gout du pouvoir, de l'asservissement.

Simone Veil, en 1990, a essayé de nous prévenir. Moi je pense aux fichiers RH des grandes entreprises, entre autres. Toutes ces données personnelles informatisées qui pourraient tomber entre les mains de tyrans, de dictateurs, de SS, d'inquisiteurs. De sectes. Peut-être est-ce déjà le cas.

Et si certains en profitaient, dans ce cloaque, cette coallision, pour essayer de domestiquer à nouveau toutes ces femmes libres au poing levé. Faisons leur peur qu'elles nous tombent dans les bras, qu'elles se soumettent. Qu'elles redeviennent elles-mêmes, sages et dociles. Mettons leur des bâtons dans les roues, qu'elles s’essoufflent ou bien qu'elles meurent. Menaçons-les de faire pareil, voir pire, avec leurs filles. Jamais elles ne résisteront à la pression. Elles céderont. Ce ne sont que des femmes.

Imaginez des ripoux frustrés, en uniforme ou non, avec du pouvoir, de l'argent et une forte notoriété, par exemple, avec les adresses des femmes et des filles isolées, pauvres ou non. Que pourraient-ils bien leur faire? D'autant qu'aujourd'hui, tout le monde regarde sans lever le petit doigt. Pour sur, ils les feraient passer passer pour folles, ces pauvres femmes. Pratique aussi pour enlever des femmes ou des enfants d'avoir les adresses qui apparaissent sur les fichiers informatisés du service public, par exemple.

Pratique aussi pour casser du boucaque, du pédé, de la femme, du juif, du cathare et tout ce que vous voudrez. En toute impunité, bien entendu.

Il y a des gens vraiment, vraiment très malsains. Mais qui qui qui sont les Snorky?

Sororellement,

Voir les commentaires

Rédigé par Cicne&Ròsa

Publié dans #Féminisme, #Féminicides, #Société, #Manipulation, #Viol

Repost 0

Publié le 12 Septembre 2013

Polygamie, "mariages" forcés et excisions, ou la négation de la féminité.

Si je suis personnellement contre le mariage, en revanche, je pense que l'union entre deux individus (de sexes opposés ou non) devrait être scellée par un lien d'Amor véritable, réciproque et exclusif. Un engagement sans faille nourri par la confiance mutuelle. Voilà le pourquoi des guillemets au mot mariage dans le titre.

Comment être indifférent(e)s au sort de ces fillettes violées légalement selon l'Islam -entre autres- sous prétexte qu'Aïcha, épouse préférée du Prophète Mahomet -polygame- avait 9 ans pour son "mariage"? Là encore, on va me targuer d'islamophobie. Or, je ne pense pas que cet Islam là soit à proprement parler une religion où "dieu" est grand. Les hommes qui s'adonnent à ces pratiques ne sont pas des croyants et je suis intimement convaincue que les vrais musulman(e)s les condamnent, même silencieusement, par honte ou par crainte des représailles. Cette coutume est fréquente en Moyen Orient, mais on la rencontre encore un peu partout dans le monde, notamment en Asie et en Afrique. La pauvreté en serait la principale cause. La misère a bon dos. Les conséquences sont l'esclavagisme sexuel et domestique des fillettes et femmes, sans parler des problèmes de santé générés par des grossesses précoces.

Les mutilations sexuelles, quant à elles, bien qu'illégales dans la plupart des pays du monde, concerneraient, selon les derniers chiffres de l'UNICEF publiés cet été, près de 140 millions de femmes et de filles sur terre. Certains auteurs les mentionnent depuis l'antiquité. Traditionnellement, les organes génitaux non mutilés sont associés à la prostitution, et cette pratique s'exerce aussi dans les matriarcats, comme c'est le cas dans certaines tribus du Burkina Faso. L'excision protégerait les femmes de leurs appétits sexuels débridés. Un autre des arguments est que les hommes étant polygames, ils ne peuvent pas satisfaire toutes leurs épouses, et qu'il est donc pratique de les avoir sans désir sexuel plutôt qu'infidèles. D'abord intervient la clitoridectomie, puis les grandes lèvres sont cousues ensembles, laissant un minuscule trou. Les jambes sont elles aussi attachées ensembles, durant quelques jours, afin de permettre la cicatrisation. Les infections sont fréquentes, l'urine et le sang ne pouvant être évacués correctement. La nuit de noce est d'un romantisme à vous couper le souffle : le mari commence par ouvrir le sexe avec les doigts ou un couteau. Les rapports sexuels sont douloureux et sans plaisir, cela va sans dire. Dans de nombreux pays, la réinfibulation (couture des grandes ou petites lèvres) est exigée après chaque grossesse afin que les femmes restent "étroites comme des vierges". N'oublions pas que des centaines de petites Françaises d'origine étrangère rentrent au pays chaque été. Aborder ces sujets dès l'école serait une façon de faire de la prévention efficace, de sensibiliser les enfants non issus de l'immigration, et d'engager des débats et témoignages. Al-lat (اللات déesse de la féminité pré-islamique) est grande.

En toute bonne foi, l’élu islamiste Tunisien Habib Ellouze nous a dernièrement parlé de l'excision : c'est une "opération esthétique", "sans conséquence pour le plaisir de la femme", "bénéfique contre les odeurs corporelles" ce qui a fait bondir le Dr Henning, chirurgien gynécologue bénévole pour l'ONG Clitoraid, qui reconstruit les femmes, physiquement et psychologiquement, victimes de cette barbarie selon les méthodes du Dr. Pierre Foldes.

Le droit des femmes et des filles me tient à coeur. En revanche, le paradoxe, c'est que, malgré l'islamophobie ambiante -tout à fait condamnable-, certains se réjouiraient de pouvoir s'adonner à la polygamie et aux "mariages" forcés et précoces. Mais ils sont bien trop hypocrites pour le reconnaître. Vice ou égrégore? Le cerveau étant un émetteur-récepteur, nous pouvons en effet nous questionner.

Z'avez pas vu Lillith? (Oui, avec deux ailes, c'est comme cela que ça s'écrit)

Sororellement,

Illustration : "L'origine du Monde" du Gustave Courbet.

Voir les commentaires

Rédigé par Cicne&Ròsa

Publié dans #Féminisme, #Féminicides, #Religion, #Manipulation, #Viol

Repost 0

Publié le 11 Septembre 2013

Les femmes, objets sexuels des guerriers et au nom de "dieu".

Cet été, Angélina Joly, ambassadrice de l'ONU, plaidait devant le Conseil du G8 en la faveur des femmes victimes de violences sexuelles lors des conflits armés, tout en pointant du doigt l’inaction habituelle quand il est question de sauver des femmes et de pénaliser leurs bourreaux. Elle pensait notamment au sort des Syriennes et des Congolaises, mais cette ignominie est hélas une réalité tangible en temps de guerre, quelles que soient l'époque et le lieu. Et surtout, qu'on ne se sente pas à l'abris de tels débordements avec nos Occidentaux si bien éduqués, ou nos bons Français, car ils ne valent pas mieux que les autres, pour certains tout du moins ; les femmes Tutsies survivantes du génocide du Rwanda ne sauraient me contredire. Le viol des filles et des femmes est utilisé comme une arme de guerre, et c'est un crime contre l'Humanité. Mais alors, qu'est-il fait afin d'éradiquer ce fléau, ce féminicide? Concrètement, pas grand chose ... une pétition a été lancée pour la création d'un Tribunal pénal international pour juger les crimes commis en République démocratique du Congo, notamment les viols (il y en aurait eu près de 500 000 depuis 1996). Voici la pétition : http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/stop-au-viol-comme-arme-de-guerre-pour-un-tribunal-p%C3%A9nal-international-pour-la-r%C3%A9publique-d%C3%A9mocratique-du-congo et il existe un Observatoire international des violences sexuelles dans les conflits armés rassemblant plusieurs organisations dans le but de sensibiliser à la lutte contre les violences sexuelles dans les conflits.

Mais, il n'y a pas que cette tactique militaire et barbare qui m'indispose au plus haut point. Je pense notamment aux Coptes, enlevées, violentées, mariées et converties de force à l'Islam en Egypte. Les médias en parlent peu, et, sur les réseaux sociaux l'information ne circule quasiment pas. Or, prendre partie pour ces femmes, et lutter avec elles même si je conviens que d'ici, sans appuis que je suis, je ne peux rien faire, et bien je me dis que c'est notre devoir à toutes de prendre la parole pour elles puisqu'elles ne peuvent le faire. Faisons du bruit à leur sujet, qu'on nous entende et qu'on leur vienne en aide. Loin de moi l'idée nourrir l'islamophobie ambiante, mais il s'agit de faits que je ne peux pas ne pas dénoncer. Se taire et détourner le regard c'est se rendre complice... Je me souviens, il y a quelques mois de cela, avoir vu une vidéo dans la quelle une femme Copte se faisait violer, en Egypte, par un homme se faisant aider par d'autres la déshabillant. Il criait "Allah Akbar" (Allah est grand). En plein jour, en pleine ville et personne n'a bougé. Je descends fumer une clope, pour digérer, et je tombe sur une voisine, Marocaine. Je lui raconte. Elle me répond "C'est comme ça chez nous, c'était une fille de mauvaise vie, elle avait dû chercher l'embrouille." Si je n'ai rien contre l'Islam, personnellement, je ne reconnais pas ces hommes (violeur, complices, et filmeur) comme des musulmans. Al-lat (اللات déesse de la féminité pré-islamique) est grande.

L'enlèvement des Sabines aurait bien contribué à l'édification de Rome. Certes, ce n'est qu'un mythe. Mais tout de même.

Sororellement,

Voir les commentaires

Rédigé par Cicne&Ròsa

Publié dans #Féminisme, #Viol, #Féminin Sacré, #Féminicides, #Société, #Sexualité

Repost 0

Publié le 5 Septembre 2013

Un frisson m'a parcourue ce matin, quand, s'indignant face à de pseudos techniques de séduction (qui ne sont en réalité que des techniques de manipulation) du site web " Séduction by Kamal" les contacts féministes de ma page facebook se sont mises à dénoncer en nombre un article de ce site web, signé par Jean-Baptiste Marsille : "Comment Bien Baiser : les 3 Secrets du Hard SEXE", dont les extraits les plus choquants sont cités dans cet article de la bloggeuse Diké (http://dikecourrier.wordpress.com/2013/08/19/pick-up-artists-le-marketing-de-la-violence-misogyne/). Vous trouverez une capture d'écran ici : http://dikecourrier.files.wordpress.com/2013/08/comment-bien-violer-une-femme-par-seduction-by-kamal-kay-et-jb-marsille1.pdf.

Vous l'aurez compris, car c'est limpide comme de l'eau de roche, il s'agit ici non de prétendues techniques de séduction, mais bien d'incitation au viol.

Le collectif féministe et citoyen a lancé une pétition contre les violences misogynes sur le web (que vous pouvez signer ici : https://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/agir-contre-la-misogynie-et-l-incitation-%C3%A0-la-haine-sexiste-sur-internet-2) et déposé une plainte auprès du Procureur :

"Paris, le 05/09/2013

Lettre R.A.R.

Monsieur le Procureur de la République,

Nous, citoyennes, tenons par la présente à vous signaler les faits délictueux visés par l’article 24 de la Loi sur la Liberté de la Presse qui punit de "cinq ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende ceux qui (…) auront directement provoqué, dans le cas où cette provocation n’aurait pas été suivie d’effet, à commettre l’une des infractions suivantes : les atteintes volontaires à la vie, les atteintes volontaires à l’intégrité de la personne et les agressions sexuelles définies par le livre II du code pénal".

Sur le site Seduction By Kamal, cette page (URL :http://www.seductionbykamal.com/comment-bien-baiser – captures d’écran ci-joint) intitulée "Comment Bien Baiser : les 3 Secrets du Hard SEXE" constitue une apologie du viol et une incitation à la violence contre les femmes. Quelques extraits explicites :

  • "Montrez-lui qu’elle n’a pas vraiment le choix"
  • "Attaquez sa poitrine"
  • "créer rapidement une image du mec qui sait ce qu’il veut et qui l’obtient quand il veut".
  • "vous décidez [...] tout est entre vos mains (ou vos cuisses devrais-je dire)"
  • "perdre tout contrôle de la situation est un "turn on" majeur pour les femmes".
  • "appliquez-vous à aller en profondeur et à ne stopper la cadence que quand VOUS le décidez ! Elle se plaint ? Pas pour longtemps ! C’est un phénomène naturel de rejet de l’autorité, mais une fois cette barrière franchie, elle s’abandonnera à vous et vous demandera de la défoncer [...] c’est ça en fait la véritable notion du fameux "BIEN BAISER".
  • "Imposez votre puissance".
  • "Donnez des ordres et soyez inflexible. Ne lui demandez pas gentiment si, éventuellement, vous pourriez avoir une fellation et éjaculer dans sa bouche… La décision est prise, retirez-vous et faites la descendre vers votre sexe afin d’affirmer votre posture."
  • "Si seulement vous saviez combien de femmes rêvent de se faire démonter par un inconnu au chibre géant".
  • "Cette méthode est relativement efficace quand on rencontre une inconnue qui nous ramène chez elle. Si elle en arrive là, c’est sans doute parce qu’au fond, ce qu’elle veut, c’est tirer un coup."
  • "Ne lui demandez pas si vous pouvez la pénétrer comme un animal sauvage, faites-le !"
  • "il vous suffit [...] de laisser parler vos envies, sans vous restreindre. Prenez le contrôle du rapport sexuel et pensez que votre masculinité passe par des coups de boutoir infligés."
  • "ne vous refusez rien".

Nous avons signalé ce lien à internet.signalement.gouv.fr sans aucune conséquence concrète.

La présente faisant valoir ce que de droit."

Cette article m'a été très largement inspiré par celui-ci : http://lisefeeministe.wordpress.com/2013/09/05/appel-citoyen-contre-lincitation-au-viol-sur-internet/ et, si j'avais une touche personnelle à ajouter je vous dirais tout simplement que je pense que nous ne nous rendons pas suffisamment compte à quel point toutes ces techniques (management, séduction, vente, achat, communication ... bref, manipulation) corrompent les relations humaines. Selon Aristote déjà, nous convaincrions avec le pathos (émotion), l'ethos (éthique) ou le logos (logique), en nous adaptant à notre interlocuteur. La rhétorique est certes utile, mais, vu le nombre d'individus qui ne l'utilisent que pour servir leurs intérêts et leur bon plaisir -sans éthique-, je me dit qu'elle nous ronge de l'intérieur. Je suis personnellement empathique, sensible et kinesthésique et si, pour avoir été commerciale, j'ai appris un certain nombre de techniques, je me refuse de les utiliser car pour moi, l'humain passe d'abord.

Alors si j'avais un seul mot à passer à Jean-Baptise Marsille, le fameux auteur de cet article nauséabond, et bien je lui dirais qu'il faut être psychiquement douteux (dégénérescence?) pour prétendre initier à de tels comportements sexuels violents et pervers, à moins que le profit ne lui ait complètement fait perdre la raison. Sa place est dans tous les cas en psychiatrie, mais ce sont souvent les femmes victimes de ses pairs que l'on y trouve.

Féminicide et Sororité ne sont pas des gros mots, pensez-y!

Cicne&Ròsa

Voir les commentaires

Rédigé par Cicne&Ròsa

Publié dans #Féminisme, #Société, #Viol, #Manipulation, #Sexualité, #Féminicides

Repost 0