Publié le 14 Octobre 2018

Ah ben tiens l'AfD, parti politique d'extrême droite en Allemagne, demande aux élèves de dénoncer les profs de gauche en ligne, ambiance! N'oublions pas que les néonazes étaient dans les rues il n'y a pas si longtemps que ça dans ce pays, et que l'année dernière des citoyen.ne.s y étaient aussi au cri de "nazis dehors" après la percée de l'extrême droite aux législatives. Hasard du truc, Jörg Meuthen, le porte parole du parti en question, se dit catholique pratiquant. Je vous invite, à chaque fois que vous le pouvez, à vérifier les appartenances religieuses dont les extrémistes politiques se revendiquent, souvent en effet poussés sur le devant de la scène par les intégristes religieux....

 

Je m'y suis amusée, et j'ai fait un carton plein :

 

Pour exemple, LE PEN, TRUMP (EU), POUTINE (Russie), SALVINI (Italie), ORBAN (Hongrie), STRACHE (Autriche), ont clairement affiché des signes d'appartenance forts au christianisme, souvent d'ailleurs au catholicisme. Idem pour BOLSONARO au Brésil, le Québec n'est pas en reste, et je dois certainement en passer....

 

En Suède, historiquement protestante, où l'on a aussi constaté une percée de l'extrême droite aux législatives, c'est plus compliqué, mais le Pape a récemment attribué pour la première fois un Cardinal au pays, où le catholicisme serait en passe de devenir "à la mode". A noter, la politique féministe du gouvernement ces quatre dernières années pouvant induire de telles réactions radicales, notamment en cas de perte de privilèges masculins. Même "dieu" serait  devenu plus neutre ! Eva Brunne, évêque de Stockholm, est du reste la première lesbienne mariée à une autre femme à être devenue évêque luthérienne dans le monde et sa "patronne", l'archevêque Antje Jackelén, à la tête de l'église la plus représentée de Suède, est elle aussi la première femme à l'être devenue, en 2013.

 

L'Huma titrait dernièrement que la finance se délectait de cette peste brune, sur le dos des plus pauvres évidemment ... Et un groupe facebook d'identitaires languedociens fédère même plus de 12 500 personnes (souvent plus que les réseaux occitans!) et pourtant , ils s'acoquinent ouvertement avec les néonazes de France et de Navarre et sont connus pour leur violence. Certain.e.s ne distinguent même plus le régionalisme occitan prônant la richesse de la diversité, la tolérance et l'ouverture de ces mouvements qui s'empressent de récupérer drapeau d'Oc et "Se Canta". WTF?

 

Le communautarisme conduisant à des haines se nourrissant les unes les autres, nous avons hélas bien trop tendance à pointer facilement la radicalisation des islamistes (note récente des RG à ce sujet) sans mettre en lumière celle-ci qui y fait écho : il y a une percée des extrêmes droites un peu partout dans le monde et, partout où ils progressent, les droits des femmes régressent...  Mais quand on sait qu'au sein des Forces de l'Ordre, près de un individu sur deux voterait extrême droite (aux derniers sondages et oui je sais illes sont nombreux.ses à se foutre en l'air, en même temps, il ne doit pas y avoir super ambiance au boulot), je me demande ce que cela présage d'une part et m’inquiète de savoir aussi le nombre de plaintes pour violences à l'encontre des femmes qui ne sont pas prises : les fachos aiment les asservies sexuelles et domestiques bien soumises, au point que dans certains milieux -ne citons pas Soral- il est même recommandé au hommes de se tourner vers des femmes de l'Est ou des Asiatiques plus enclines soit disant à échanger les corvées contre un peu de sécurité matérielle. Ils diront encore que nous volons leurs jobs et qu'à cause de notre émancipation, il y a une augmentation de la délinquance chez les jeunes, car nous ne sommes plus à la maison pour les éduquer.

 

Prétendant lutter contre "le grand remplacement" (théorie conspirationniste visant à démontrer les méfaits de l'immigration ayant pour but stratégique un remplacement des population de type européennes par les populations d'Afrique et du Maghreb sur le territoire français voir européen) toutes ces figures politiques disant défendre des valeurs chrétiennes ancestrales, une tradition commune et la Nation en profitent pour manipuler par la peur et ainsi faire adhérer à leur projet politique commun, conscients que les esprits les plus faibles et effrayés rechercheront la sécurité avant tout. Ça coalise, hélas. On retrouve le même type de manipulation sectaire par exemple avec les théories des complots illuminatis et reptiliens qui ont gangrené les EU et ont conduit Trump au pouvoir : après un noir, tout plutôt qu'une femme! Idem avec la confusion savamment orchestrée autour de la théorie du genre, des cours d'éducation sexuelle et affective à l'école, ou des mesures étudiées pour favoriser l'égalité, l'apprentissage du respect du consentement, contre l'homophobie et contre le harcèlement : rien de tel que viser ce pilier qu'est l'éducation, publique et laïque de surcroît, pour faire s’effondrer une société. Attisant les peurs et les haines, des conflits à grande échelle pourraient ainsi réellement éclater.

 

Un dernier mot concernant les actes antisémites en augmentation, et dont il semblerait aujourd'hui que les principaux persécuteurs des juifs.ves (j'entends par là les personnes s'adonnant directement à la violence physique) ne soient plus d'extrême droite mais le fait d'individus se sentant impliqué.e.s dans le conflit israélo-palestinien et dont la haine, -certes attisée, comment, par qui?- conduit les juifs.ves persécuté.e.s à quitter le pays afin de gagner Israël. Mais Zoé Lastennet le fait bien mieux que moi et dans le détail. J'ajouterai juste que la gauche a certainement loupé le coche et adopté de bien mauvaises stratégies de communication en cherchant peut-être à préserver son électorat plutôt qu'en essayant d'être simplement juste, notamment dans le traitement de l'information et en se gardant bien de faire un temple à la laïcité, ce qui nous manque fort aujourd'hui, il faut l'admettre! Enfin bon, qui suis-je et qu'en sais-je?! 

 

Etats-Unis, Espagne, Chili, Argentine, Inde, Brésil, Tunisie... mais je pense aussi au mouvement qui a uni israéliennes et palestiniennes aux quelles se sont jointes des chrétiennes afin de marcher pour la paix ... les femmes sont donc en masse dans la rue, animées par un désir de justice et de cohésion fort, et ce n'est évidemment pas pour rien, ni le fruit du hasard! Les mouvements #metoo ou #noustoutes sont en réalité d'un courage politique exemplaire et c'est absolument révolutionnaire et nécessaire... ce qui me semble avoir été insufflé pendant la belle révolution du jasmin, la Jasmine de mon blog.... Même les nones ont soulevé avec ferveur le Vatican, c'est dire!

 

Alors à nous toutes, avec sororité!

Voir les commentaires

Rédigé par Cicne&Ròsa

Publié dans #Féminisme, #Société, #Religion, #Manipulation, #Occitanie, #Laïcité

Repost0