Accords [Le droit de réponse d'Esméralda].

Publié le 9 Mars 2014

Accords [Le droit de réponse d'Esméralda].

Fleur de Lys, mes ballades mélomanes,
Derniers instants avant la lune diaphane,
Drapée dans une fine soie sauvage,
Noire, les embruns iodés sur le visage,
Ne sauraient en aucun cas être errements,
Je fixe la nuit bien plus finement,
Les élixirs de l'éternelle jeunesse,
Éclats stellaires, qui sont plus que promesses.

Fleur de Lys, ta beauté doucement s'éteindra
Car elle n'est qu'ornement et tu douteras.
Tu douteras des filtres et des poisons
Qui t'ont fait t'attacher ce beau garçon,
Dont tu n'as pas su faire un homme
Car l'amour seul transforme.
La morsure de la passion est belle
A qui sait s’éprendre de l’Éternel.

Fleur de Lys, sa main cherche la mienne,
Et ses lèvres gourmandes ont prit gout à la peine,
Que tu m'infligeas d'un regard hautain,
Sous un ciel orageux un beau matin.
Par jalousie, tu me condamnes à la pendaison,
Et si cet homme n'a su entendre raison,
C'est qu'en vain je l'ai aimé de tout mon être
Et qu'avec Quasimodo je dois disparaître.

Fleur de Lys, il est si laid, ce Bossu protecteur,
Que je n'ai su lui faire place dans mon coeur ;
Qu'à cela ne tienne, alors je me ravise,
Et je poserai mes doigts sur sa chemise,
Afin de sentir le sang battre dans sa poitrine,
Et pressentir l'intime communion divine,
Car nul homme n'a le droit de se jouer de moi,
Et d'humilier ainsi la profondeur de mes émois.

Fleur de Lys, accordons-nous, ne soyons pas sottes,
Regarde-le se pavaner, il nous prend pour des idiotes,
Ma force n'est pas de l'aimer mais de m'aimer plus encor ;
Je te prie de bien vouloir faire un effort,
Pour me regarder en face, sois donc honnête,
Tu sortiras de l'église le port altier, diadème sur la tête ;
Il n'a su choisir et nous abuse toutes deux,
Avec du miel et des regards langoureux.

Sororellement,

Repost 0
Commenter cet article