La marche de Rosen contre la prostitution.

Publié le 17 Août 2014

La marche de Rosen contre la prostitution.

Le 3 Septembre, Rosen Hicher, ancienne prostituée, partira de Saintes en vue de sillonner la France à pied, un sac sur le dos, afin de sensibiliser contre les méfaits de la prostitution.

Pas dans une démarche moraliste, mais un un combat contre la partie invisible de l'iceberg, le proxénétisme.

Voici ce qu'elle publiait sur facebook :

"EN MARCHE POUR L'ABOLITION

"... laisser le droit aux clients de nous acheter, c'est laisser le droit aux proxos de nous vendre...." Rosen

je partirai à travers la France le 3 septembre sac sur le dos et je marcherai pour l'abolition de l'esclavage sexuel dans le monde . Pourquoi ais-je choisi Saintes comme ville de départ , c'est mon dernier lieu de prostitution et pendant cette marche j'irai vers les lieux ou je me suis vendue.
Je veux combattre cette dernière violence faite et autorisée encore dans le monde.

JE DIS STOP A TOUS ACHATS DE CORPS"

Abolos de tous bords, vous êtes les bienvenu(e)s afin d'égayer sa Croisade contre le système prostitutionnel en vous joignant à elle pour cette marche, ou en lui proposant l'hospitalité sur son parcours : "Départ Saintes le 3, arrivée a Beurlay pour la nuit
départ le matin pour Rochefort arrivé prévue vers 17 heur
départ pour la Rochelle le lendemain, La Rochelle le lundi, Saint-Jean-de-Liversay,
puis, La Garette, puis ,Niort(, Poitiers puis Châtellerault direction Châteauroux 36 puis bourges , retour sur Vierzon 18 puis sur Blois 41 puis Orléans passage par l’Essonne pour arriver sur Paris rue du Collysé vers le dix ou quinze octobre."

"La prostitution est un problème de société, ne pas confondre prostitution soi-disant libre et esclavage sexuel qui n'a rien à voir. Ancienne prostituées, prostituées, parlons-en enfin, de la réalité et de la violence vécue et subie. Comment peut-on laisser faire et ne rien dire. Nous savons, nous lavons subi , cette violence liée à l'achat de notre corps est intolérable , irréelle. Y survivre est surhumain, hurler le pour ne pas laisser les femmes être vendues comme du bétail et vivre ce que nous avons vécu." Rosen

Sororellement,

Rédigé par Cicne&Ròsa

Publié dans #Féminisme, #Prostitution, #Société

Repost 1
Commenter cet article

We Done 01/06/2015 12:08

si on veut abolir toutes les dérives qu'engendre la prostitution, rien ne sert de l'interdire puisque ceux-là mêmes qui prétendent vouloir l'éradiquer de la société en tirent qlqfois profit, cela peut aller du parti politique pourri au proxénète....... Qui se soucie de savoir à qui profitent les filières de l'argent qui passe aisément du noir au blanc dans certains réseaux maffieux ? Pour en finir avec cette hypocrisie le seul moyen de casser ce business et d'approvisionner ce monstre qu'on nomme point pour mieux l'épargner, c'est de légaliser la prostitution en rouvrant des lieux dédiés à cet effet, d'enregistrer les personnes qui y travaillent et de produire des statistiques sur ce marché sachant que vouloir interdire le plus vieux métier du monde est une illusion, que tout est question de produire un écosystème empêchant l'exploitation d'un être humain par un réseau, une organisation maffieuse ou un proxénète. Que ceux qui veulent vendre leur charme puissent le faire sans être des victimes marginalisées. Il serait trop hypocrite de tenter d'interdire ce + vieux métier du monde qui continuerait à engraisser des tyrans au détriment de la société alors qu'en contre-partie cette activité rempli un rôle presque sanitaire et thérapeutique si l'on considère qu'elle contribue à empêcher des crimes et des déviations sexuels découlant des névroses et frustrations humaines dans la société. Si l'on assainir ce milieu opaque toukours occulté, il faut le rendre légal pour en rendre contrôlable les tenants et les aboutissants.

Cicne&Ròsa 15/06/2015 01:43

La seule façon de prendre des mesures contre le système prostituonnel est de rendre pénalisable la traite d'êtres humains, souvent précaires, et ce à tous niveaux. C'est ce qui est entrain de se passer avec la loi votée à l'AN... Les clients, dont la majeure partie sont des hommes, sont responsables de la situation inextricable dans la quelle nous nous trouvons : des filles de plus en plus jeunes vendent leur corps, librement diront-elles pour certaines mais qu'est la liberté face aux injonctions sociétales et aux idées reçues comme "le plus vieux métier du monde"? Le plus vieux métier du monde, c'est potier, ou bien sage-femme. La prostitution n'est pas un métier et la légaliser équivaut à faire des esclaves sexuelles. La question à toujours se poser est : " et si toi, demain, ta mère, ta femme, ta fille ou ta soeur se prostituait?". A bon entendeur s@lut.

Denis Sénamaud 19/08/2014 09:33

Tout mon soutien à Rosen. Son combat est un exemple pour nous tou-te-s. Je n'ai pas l'impression quelle passe par le Calvados, sinon, elle peut compter sur moi.

BIGONSKI Suzanne 17/08/2014 05:21

si elle passe par Agde, je la recevrai bien volontiers, son combat est exempaire

Cicne&Ròsa 17/08/2014 10:55

Merci pour elle!